L'albatros

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1556 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Texte 1 : L’Albatros

Introduction

En 1857, Charles Baudelaire publie « Les Fleurs du Mal » qui est accueillit par un procès pour « outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs ». En 1861, Baudelaire procède à une seconde publication dans laquelle il insère la section « Tableaux parisiens » en deuxième position, ce qui inscrit le recueil dans la modernité poétique. L’Albatros est ladeuxième pièce de la section « Spleen et Idéal ». Dans ce poème, constitué de quatre quatrains d’alexandrins à rimes croisées, Baudelaire raconte la capture des albatros par les marins et les tortures qui lui sont infligées. Il en fait l’emblème de la condition du poète, ce qui l’inscrit dans le mouvement inaugural de la section et illustre ce vers du poème « Bénédiction », « et font laissés sur luiles faits de leur férocité ».

Lecture
Je me propose de lire le texte.

Problématique

En quoi ce poème rend compte de la douloureuse condition du poète ?

Axes de réponse
On peut étudier ce texte selon deux perspectives. La première retrace le récit des souffrances infligées à l’albatros, et la seconde met en évidence l’allégorie de l’oiseau-poète.

I. Le récit des souffrancesinfligées à l’Albatros

A). Le cadre

* Baudelaire accorde une prépondérance à dessiner ce cadre, qui est celui des océans lointains où règnent l’harmonie et la paisibilité, et qui souligne le contraste entre un espace harmonieux et immense et la férocité des humains. Ce paysage est porté par le champ lexical de la mer, à la rime du premier quatrain (exemples). L’atmosphère harmonieuse estsoutenue par des allitérations en liquide [l] et [r] (exemples) ainsi qu’en sifflante [s] et [z] (exemples). Ces allitérations sont également soutenues par l’emploi du tétramètre au vers 4, qui rend compte de l’écoulement des eaux. Cette atmosphère de nonchalance est soulignée par des assonances en nasales [an] et [on] (exemples).
* Le cadre du récit se rétrécit au vers 5 « les planches », qui estla synecdoque du bateau. Ce rétrécissement se voit également par le passage du pluriel au singulier.
Ce cadre paisible vient souligner le contraste avec les évènements qui s’y déroule.

B). Rencontre de personnages radicalement différents

* Les premiers personnages qui entrent en scène sont les marins au vers 1, dont un hémistiche leur est consacré. Le pluriel souligne le fait que cesoit un groupe.
* L’entrée des marins dans la scène est annoncée par le rythme du vers en graduation croissante (2/4 // 6), qui en réalité va décroitre la place des marins qui ne seront plus désignés que par des pronoms définis (« l’un », « l’autre »). Il rentre de façon massive, et progressivement ils perdent de leur humanité, car l’emploi de ces pronoms les déshumanise.
* Baudelairepropose un portrait en action (« prennent », « déposé », « mime », « agace »). Ces actions renvoient à une cruauté et à une violence. Cette brutalité est soulignée par un parallélisme syntaxique (« l’un agace / l’autre mime »). Ce parallélisme mécanise leurs gestes et souligne leur violence.
* Le caractère trivial du vocabulaire employé (« brûle-gueule »), qui est un objet appartenant aux marins,affecte négativement, par métonymie, les marins, qui deviennent eux aussi triviaux.

* Quant à l’albatros, il occupe une place prépondérante, avec l’emploi d’amples périphrases élogieuses («vastes oiseaux des mers», « indolents compagnons de voyage»). Un hémistiche au vers 2 ainsi que neuf syllabes au vers 3, sont utilisés pour désigner l’albatros.
* Dans ces périphrases, on retrouvedeux réseaux lexicaux, celui de la majesté (« roi », « prince »), et celui de l’infinie (« nuée », « azur »).
* L’albatros est en relation de symbiose avec la nature, ce que souligne l’hypallage au vers 2 « vastes oiseaux des mers », qui donne l’impression d’un oiseau aussi vaste que les mers. Ce caractère vaste est également souligné par l’enjambement au vers 1 et 2.
* Cependant, la...
tracking img