L'alcool chez les jeunes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5308 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sciences sociales
Sciences sociales

L’alcoolisme chez les jeunes.

SOMMAIRE.

1. Présentation du sujet.

2. Fait d’actualité.
a. Déroulement
b. Abus
c. Article

3. Justification de notre choix.
d. Notre opinion

4. Evolution du phénomène dans le temps.

5. Point de vue sociologique.
e. Causes
f. Conséquences
g.Mesures prises par l’état
h. Quelques chiffres éloquents

6. Présentation des deux ouvrages.
1. Ouvrage n°1 => vidéo.
2. Ouvrage n°2 => article du Vif l’Express

7. Que fait la société pour ou contre la consommation d’alcool chez les jeunes ?
i. Les producteurs
j. Les cafés
k. Mais qui est responsable ?

8. Quelles solutions pourraient êtreamenées à ce problème récurrent ?

9. La dépendance.

10. Bibliographie.



1. Présentation du sujet.

La consommation d’alcool chez les jeunes est un problème récurrent. Lorsqu’une personne dans le carré ou dans un lieu festif n’a pas la première intention de boire, elle y est souvent poussée par ses camarade et se sent donc obligé d’y succomber afin de ne pass’exclure du groupe ou de se sentir rabaissé devant ceux-ci. Donc pour ce faire, les verres s’enchaînent, les jambes deviennent lourdes, la bouche se déshydrate, la tête commence à tourner et des vomissements surgissent allant parfois jusqu’au coma éthylique.
Nous ne pensons pas nous tromper en affirmant que la consommation d’alcool est de plus en plus fréquente chez les jeunes. Irons-nous jusqu’à dire quecela est une mode ? Nous nous devons d’ajouter que ces consommateurs abusifs et habitués sont de plus en plus jeunes.
De plus, pour affirmer cela, à ce que l’on sache, il n’existe encore aucune soirée où l’alcool y est absent. A travers ce sujet nous allons essayer de comprendre si la société encourage ou décourage la consommation d’alcool chez les jeunes, et si les établissements vendant del’alcool faisaient quelque chose pour lutter face à ce grave problème.

2. Fait d’actualité : Saint-Nicolas des étudiants.

A. Déroulement.

A l'heure actuelle, la Saint-Nicolas des étudiants, organisée par l'AGEL qui est, L’Association générale des étudiants liégeois (AGEL) est une asbl créée en 1982, se déroule comme suit : le dimanche (depuis 2008) soir a lieu une grande soirée souschapiteau, au Val-Benoît, où se déroule notamment le concours du roi des rois, qui met en valeur le roi des bleus le plus rapide à l'à-fond. Le lundi midi a lieu le cortège des étudiants, qui partent de la place du 20-août, jusqu'aux Terrasses, pour rendre hommage au Torè et entonner leurs chants facultaires, et ce, en passant par bon nombre de lieux folkloriques (café À-Fond Liégeois, etc.). Enfin,après le cortège et les chants facultaires, les étudiants se retrouvent place du 20-août, devant le parvis de l'université pour passer l'après-midi et la soirée autour de quelques bières. Après cela, les plus vaillants continuent en général leur soirée dans Le Carré.
Outre ces activités, regroupant plusieurs milliers d'étudiants, bon nombre d'entre eux organisent divers 'warm-up', ou 'after', avant etaprès la Saint-Nicolas proprement dite, mais ceux-ci ne regroupent en général qu'un petit nombre de personnes, désirant apporter une touche plus intime à 'leur' Saint-Nicolas.

B. Abus.

Il est évident que, durant ces deux jours de fête, les étudiants ne se privent pas. Le 100 doit, chaque année, déclencher le plan « blanc » (plan médical) pour empêcher les jeunes à goûter au coma éthylique.La police intervient aussi dans de nombreuses bagarres. En effet, comme dit précédemment, l’alcool rend agressif sans raison valable. Néanmoins, les blessures ne sont pas souvent graves. De plus, lorsqu’ils ont beaucoup bu, les étudiants ne se contrôlent plus et dégradant la voie publique en cassant, salissant, …

C. Article :

* La Saint-Nicolas liégeoise vire au drame (07/12/2010)...
tracking img