L'altérité

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (803 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ALTERITE

Qu’est-ce que l’altérité ?

Avant de se demander qui est l’autre, il faut se demander qui est celui qui se demande qui est l’autre. Qui je suis moi, en face de cet autre moi qui n’estpas moi ? Moi, je suis celui qui me connais le mieux et celui qui m’échappe le plus.

L’altérité fait référence à autrui. Notion de l’égo (moi) 17e siècle / début 19e siècle notion d’alter-égo(un autre moi-même) => différent de l’altérité.

Autrui : celui qui s’ « oppose à moi », différent de moi => l’Autre est à comprendre sous le signe de la différence.

Plusieurs façons decomprendre l’Autre :

⇨ L’Autre comme un danger : l’autre est un potentiel danger pour moi car il est différent et s’oppose à moi => domination, essaye de maitriser sa liberté (SARTE)

⇨L’Autre comme un être indifférencié : l’autre est indifférencié. Le « on » est un être que je vais ramener à moi-même => logique de l’identique. (ex : « on » de l’anonyme annule toute conditiond’altérité.)

⇨ L’Autre comme une chance : LEVINAS : l’autre est celui qui empêche l’égo, le moi, de se replier sur lui-même, qui m’oblige moi à sortir de mon moi tout puissant => car soucis de l’autre.Question de l’Accueil : « le premier mot est Bonjour » / « l’Humanité commence avec Bonjour » => je te reconnais comme un moi singulier différent de moi. LEVINAS : rien ne peut se passer si l’onne dit pas « Bonjour ».

L’Accueil de l’Autre pour que se mette en place la Rencontre. Il ne s’agit pas de connaissance mais de Reconnaissance. => se soucier de l’Autre même en son absence sinonon aliène l’Autre à sa seule présence.

Réduire l’Autre serait l’annuler et vouloir le posséder. Parallèlement à la Loi 2002 sur le projet individualisé => outils et moyens que se donnent lesprofessionnels pour accompagner une personne dans son projet individuel (désirs).

∑ Comprendre l’Autre comme un Sujet. => reconnaitre l’autre comme un moi unique, comme un sujet de désir :...