L'amant duras

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2358 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION


Les œuvres de Marguerite Duras confluent dans une volonté de recherche et de rénovation par un rejet commun de l'intrigue et du concept traditionnel de personnage et une prise de conscience du pouvoir générateur de l'écriture et du langage dans la création romanesque. Avec le Nouveau Roman l'attention de l'objet figuré se déplace au sujet, dela signification à ce qui est significatif : le roman n'est pas la reproduction fidèle d'un monde, un espace particulier dans lequel la réalité prend la forme d'une vision personnelle, un monde qui se fait en utilisant le langage avec un système de fonctionnement propre : c'est-à-dire, le romancier cesse de représenter la réalité pour la signifier.
La présente étude a pour objectifde comprendre l'étude de l'œuvre «L'Amant» dans laquelle, on va analyser la réalité occulte, une réalité qui passe inaperçue dans un monde qui entoure à un jeune de quinze ans et demie. À cette fin, le dossier va examiner le texte narratif, la structure stylistique et les éléments qui comportent le roman.1. LE DISCOURS NARRATIF
Le point de départ du roman est bien un évènement réel, que l’écrivain avait déjà évoqué dans Un barrage contre le Pacifique (1950) puis dans l’Eden Cinéma (1977), et qu’elle reprendra plus tard dans l’Amant de la Chine du nord (1991). Elle revient encore à cet espace de l’enfance, dans un texteposthume.
L'Amant n'est pas précisément une histoire d'amour habituel, mais de l'amour et la passion entourés dans le désir charnel qui apparaît au milieu d'un monde qui ne les comprend pas : une jeune mère veuve et professeur de français dans une colonie orientale avec ses trois fils, deux garçons et une fille qui va éclaircir l'histoire ; l'histoire de la folie d'une mère, ducaractère dominant du plus grand frère, et l’attachement incestueux pour le petit frère. Comme elle bien affirme dans une interview :
« C'est très certainement la peur de l'enfance que je raconte dans l'Amant, cette peur de mon grand frère et la folie de ma mère qui m'ont fait écrire. La pétrification des sentiments face à la peur ou la force de l'autre, découvrir sous le visage calme de lamère un torrent, un volcan, ou pire, une absence, une glace gelée qui ne bouge plus mais vous fait hurler, crier de peur. L'écriture fut la seule chose à la hauteur de cette catastrophe d'enfant. » 1

La voix de l'auteur déroule souvenirs familiales qui vont beaucoup plus là de l'aventure affectueuse qui occupe apparentement le premier plan de la scène. Le livre perçoitainsi une profondeur étrange autour d'autres niveaux de caractère plus collectif : la situation coloniale, le racisme, la corruption administrative, la révolte individuelle et la politique, la naissance et la consommation de l'amour et le destin de la femme, en tout cas, en ces temps libération et échec.
Le texte narratif possède toutes les caractéristiques d'un roman singulier, avecun sujet qui pourrait être un scandale : il s'agit de la liaison scandaleuse, sur fond de prostitution, avec un riche
Chinois, avec l’assentiment d’une mère qui en aurait tiré des avantages économiques, cet amour se déroule au Viêtnam, ancien Indochine, qui est dominée par le colonialisme français des années vingt. On sait que l'œuvre de Marguerite Duras parvenu de ces mêmesendroits, où est né l'auteur et dans ce contexte l’œuvre est représenté donc le rapport entre l’œuvre et la vie reste loin d’être simple.

2. LA POETISATION DE PERSONAGES

La poétisation de personnages est aussi une manière de sublimation de ce qui est perdu, l’entreprise mémorialiste de Marguerite Duras trouvera son équivalent stylistique dans la figure de la réduction: tout...
tracking img