L'amant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (486 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1) En vous appuyant sur le document relatif au Nouveau Roman, montrez que l’œuvre L’Amant pourrait s’apparenter à ce courant littéraire. (donner le nom du critère et la preuve)

Cette oeuvres’apparenterait au Nouveau Roman car :

Le lecteur doit réfléchir sur le texte pour pouvoir le comprendre, par ceci il devient libérateur comme pour lors de nombreuses métaphores : « c’est le passage d’unbac du Mékong ».
L’œuvre est réaliste, puisque de nombreux drames de la vie courante s’y passe : son frère essaye de violer sa mère,cette dernière a poussé l’auteur a devenir une péripatéticienneet sa famille fait comme si de rien été, ce roman rends bien compte de la réalité de la vie.
Il rends compter de la difficulté de la vie psychologique réelle en y montrant l’auteur anxieuse,solitaire : «je pense souvent à cette image où je suis seule» mais aussi le conflit effroyable, le dégoût qui persiste avec son frère aîné. Il y a aussi des errances, l’auteur se permet de faire des retoursdans le présent puis dans le futur, il n’y a pas d’architecture, cette déconstruction représente un réel critère du Nouveau Roman.

Par conclusion l’œuvre s’apparente bien aux critères duNouveau Roman.

2) Ce roman vous parait il vraiment impossible à lire ? (argumenter, démonstration : preuves …)

Ce roman pourrait paraître difficile à lire étant donné qu’il y a de nombreuses foisdans son récit, des changements de narrateur comme nous prouve les exemples : « il a arraché la robe, il la jette » (p49) et « il s’avait qu’il avait commencé à écrire des livres» sur ces exemplesl’auteur ne fait plus son autoportrait, elle regarde la scène de l’extérieur. Mais aussi il y a des changements de temps, à certains moments elle nous parlera de sa vie dès quinze ans puis après ellereviendra sur âge plus tardif. Dans son livres, il y a de nombreuses métaphores comme nous le montre cette exemple : « c’est le passage d’un bac sur le Mékong », je pense que Marguerite Duras voulait...
tracking img