L'ame et esprit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1071 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Vivre en société signifie se conformer aux différentes lois et règles. Un gouvernement tend à renforcer ses lois pour assurer une cohésion de la société. L’être humain dans un contexte de société ne peut faire ce qu’il veut. L’encadrement faite par les institutions politiques peut souvent poser problème. Une question apparaît inévitablement : être libre, est ce que c’est faire ce que l’on veut?Certains appuient cette déclaration, considérant que l’être humain est maître de ses choix et ses désirs. Aucune personne n’a de droit supérieur sur l’être humain et de base pour « moraliser » les actes de ce dernier. À l’envers du décor, une trop grande liberté n’est point différente d’une absence de liberté. Les humains ayant une soif de conquête justifient cette liberté mais brime en même temps,sur la liberté des autres. Les idéologies de Freud et Sartre constituent des sources non-négligeables dans l’étude de cette problématique. Une définition de concept et bien entendu un regard sur les contraintes (volonté, action) s’ajoutent à la dissertation.

La liberté est caractérisée par la possibilité d'agir sans prédétermination de ses actes. Ce qui signifie notamment pouvoir éviter toutconditionnement préalable. Toutes contraintes s’avèrent inexistantes (loi, valeur, déterminisme biologique). Un être marqué par le libre-arbitre se donne la capacité de faire des choix.

Pour Freud, l’être humain n’est pas libre en soi, il n’est pas maître de ses actes. Le vouloir des individus est influencé par l’inconscient. L’inconscient est le domaine de la pensée qui n’est pas conscient. Lepsychisme humain n’est pas toujours conscient. En effet, les activités quotidiennes, les idéologies sont souvent sans origine. Ainsi, l’individu croit qu’il réfléchit et qu’il prend une décision même si ce n’est pas le cas. Le premier déterminisme de l’homme est les pulsions. L’être humain, qui voudrait faire par exemple du parachutisme, reviendra souvent sur sa décision car la pulsioninconsciente de vie domine. Un instinct de survie l’empêche de réaliser cet acte. Il s’agit d’un cas similaire lorsqu’une personne désire pardonner un geste à son ami, mais pulsion de mort l’amène à vouloir se venger, l’anéantir. Ainsi, physiquement l’être humain croit réellement qu’il a pris une décision libre et sans contrainte, mais intrinsèquement, l’inconscient a un joué un rôle. Les trois instancesont aussi un rôle non-négligeable sur la libre-action des êtres humains. Le Ça est la faculté ou l’humain obtient ce qu’il désire et ce qu’il veut. Il s’agit de la forme la plus primitive de l’appareil psychique. Le Moi suis le médiateur. Il est le principe de réalité des désirs du moi et du surmoi. Le Surmoi est la police intérieure. Les apprentissages et valeurs inculquées prennent forme danscette instance. Une liberté totale est malheureusement impossible puisque tout être humain est marqué par ses trois instances à proportion différente. L’humain qui est soi-disant libre de tout geste est restreint par ses instances, ces dernières lui amenant une réflexion, une remise en question de ces désirs. Ensuite, selon Freud pour se libérer du déterminisme, il faut une libération par laconnaissance qui veut dire de comprendre les actions de l’inconscient comme les associations libres, les rêves, lapsus, actes manqués qui envoie un message non-voulu du conscient .Le seul moyen de s’en libérer est en transformant l’inconscient en conscient en en comprenant. Bref, pour cet auteur, l’inconscient agit à titre de déterminisme des actions de l’individu. Une autonomie n’est pas utopique, maiscelle-ci est diminuée et restreinte par la force des différentes pulsions.

Sartre, pour sa part, est en accord avec la problématique. Pour celui-ci, la liberté se reflète dans nos choix. L’être humain qui vient au monde effectue déjà des choix .Par exemple, le bambin est sélectif sur la gamme de nourriture qui lui est proposé. Il peut refuser une compote de raisin en tournant sa tête. Aucun...
tracking img