L'amour et l'aventure dans le grand meaulnes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5778 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
   




L’amour et l’aventure


dansLe Grand Meaulnes
(Alain Fournier)



INTRODUCTION

Le choix du Grand Meaulnes1 d’Alain Fournier poury traiter un des aspects du romanesque dans le roman du XXème siècle n’est pas le fait d’un hasard. A l’Ecole Normale, quand je m’apprêtais à devenir enseignante, j’ai eu l’occasion de parcourir ce livre. Tout ce que j’ai retenu et qui m’a poussée à le reprendre c’est cette atmosphère d’aventure qui nous relie à l’enfance , à l’imaginaire enfantin , livresque et qui en même temps décrit unerupture avec le monde de l’adolescence, avec tout ce déchirement que cela suppose et que certaines personnes refusent, dont le personnage d’Augustin Meaulnes et Frantz de Galais.
En centrant le travail sur les aspects du romanesque dans l’œuvre de Fournier, je me réfère d’abord la définition qu’en donne Etienne Souriau dans son Vocabulaire d’Esthétique, l’un des rares sinon le seuldictionnaire à réserver à la notion une entrée spécifique .Pour reprendre le cours, cette définition repose sur trois critères essentiels :
1) la prédominance de l’affectif ; l’intensité et la noblesse des sentiments ; le grand rôle de l’amour, mais aussi de l’amitié, et de quelques autres attachés à un idéal ;
2) la densité des événements, et la mise entre parenthèse du répétitif et du quotidien ; 
3) la fréquence des extrêmes et des purs (le très beau et le très laid, le sublime et l’infâme) par rapport au mixte et au neutre.
Le Grand Meaulnes me parait contenir tous ces critères mais je vais surtout me limiter à deux aspects qui me paraissent les plus dominants: la densité des événements et l’aspect affectif puisque l’aventure et l’amour sont deux de ces aspects qui font de celivre un de ceux qu’on n’oublie pas .Tout autre thème me parait fade à côté de ces deux dominances. On oublie tout à la fin de la lecture sauf ces sentiments nobles qui animent les gens et qui peuvent faire leur bonheur comme ils peuvent les entrainer dans le
-------------------------------------------------

1- Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes, Paris, Émile-Paul frères, 1913 (1ère éd.1913).
malheur (l’amour, l’amitié) et cette aventure qui rompt avec ce monde monotone du quotidien, qui lance les personnages vers un ailleurs et qui est le point de départ du livre et son point final.
Alors que le monde littéraire criait à la crise du roman, que le public se trouve saturé du roman réaliste et de la narration impersonnelle du naturalisme, apparaissent des ouvrages quirenouent avec la tradition romanesque tels Du côté de chez Swan de Proust, La colline inspirée de Maurice Barrès et Le Grand Meaulnes d’A. Fournier. Ce dernier paraît d’abord en feuilleton en 1913, dans La Nouvelle Revue Française fondée autour d’André Gide.
Il nous reste maintenant à fouiller les pages de ce livre pour en relever l’aspect qui fait le poids de l’aventure, l’opposition auquotidien, l’importance de la fantaisie et la charge affective dont regorge le roman qui font du Grand Meaulnes un roman romanesque.



L’amour et l’aventure, thèmes de prédilection:

Grand rêveur idéaliste qui a donné sa vie dans un élan d’amour pour la patrie, dans cette grande aventure qui est la guerre, Alain...
tracking img