L'anorexie tpe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1938 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Synthèse TPE

L’Anorexie - Comment certaines adolescentes passent-elles d’un simple régime à l’anorexie ?

Les TPE, un excellent moyen de gagner des points au Baccalauréat, à condition de prendre le projet au sérieux ; mais aussi une grande source d’enrichissement personnel. C’est en effet « grâce » à un parcours chaotique que j’ai appris à faire un choix, un choix dans lequel j’avais enviede m’investir.

Choisir, un grand mot :

S’offraient à nous, deux thèmes : « Croissance » et « Environnement et Progrès », avec pour objectif de cadrer avec la SVT et les Maths. L’aide de la documentaliste nous fut précieuse pour définir ces thèmes et pour leur attribuer des sujets. J’ai donc laissé toutes les idées venir à moi, pour ensuite les envisager dans le cadre des TPE puis les proposerau groupe. Ainsi nous comparions nos idées et il se révéla que les sujets tels que la fécondation in vitro et le vaccin contre le cancer de l’utérus nous portaient à cœur. Cependant nous nous autorisions encore un peu de temps pour continuer la quête aux idées. C’est alors que les deux autres filles du groupe se trouvèrent un sujet de passion commune : la plongée. Je me suis d’abord dit« pourquoi pas ? ». C’est un domaine que je ne connaissais pas trop mais il me paraissait intéressant. C’est lorsqu’elles se sont orientées vers les accidents de plongée et qu’elles m’ont clairement expliqué ce qu’elles voulaient faire, que j’ai eu une certaine réticence. Cela me semblait trop technique et je ne me sentais pas apte à m’investir dans ce projet. En revanche, elles, l’étaient. Ces travauxdevant se faire dans l’optique d’un groupe uni autour d’un sujet, je me sentais de trop. Il fallait que je m’en aille, autant pour elles que pour moi car je savais qu’elles resteraient sur leur idée. Je me suis donc mise à la recherche d’un nouveau groupe avec un sujet dans lequel je pourrais m’investir pleinement.

Je me suis donc renseignée sur les centres d’intérêt de chaque groupe. Un sujetretint mon attention. Un sujet plus médical mais aussi bien plus humain que la plongée. Un sujet comme ceux que nous avions envisagé au départ : l’Anorexie. Je savais que c’était le bon sujet, celui pour lequel j’aurais envie de m’investir. Ainsi, je me suis rapprochée de Kathleen, Lucie et Marie, leur expliquant ma situation. Elles m’accueillirent sans problème et de mon côté je me dépêchais derattraper mon retard par rapport à la réflexion du groupe.
Maintenant que nous avions un sujet, il fallait le réduire à une question qui nous touchait toutes, à une problématique. Ce fut le plus dur, réduire un sujet si large que l’anorexie à une simple question. Parce qu’il s’agissait bien de réduire malgré tout. Comment voulez-vous parler des sites de pro-ana sans mentionner la maladie en elle-même ?Comment délibérer sur les conséquences lorsqu’on ne connaît pas les causes ? C’est ce genre de question qui nous revenait perpétuellement en tête. Nous tournions en rond car nous n’arrivions pas à diviser le sujet. Puis il y eu un déclic. Nous avions cerné notre problème et nous savions comment le résoudre. Il ne fallait pas chercher à réduire ni à diviser, il fallait se poser des questions toutsimplement ? Se questionner sur les points encore obscurs de l’anorexie. Nous avons passé pas mal de temps à discuter du point de vue de chacune, à comparer nos idées et nous nous sommes mises d’accord sur un point à éclaircir qui nous accrochait toutes. Le fameux élément déclencheur qui fait de nous une anorexique et plus une simple fille qui fait attention à sa ligne, comment en arrivait-on là ?Le choix du « on » ou du « nous » se fit naturellement. L’anorexie touchant plus que majoritairement les femmes, le sujet se traiterait au féminin. De plus, ce sont le plus souvent les adolescentes, vivant une période difficile, qui souffrent de cette maladie ; et puis nous nous sentirions plus concernées ainsi. Après quelques reformulations la problématique nous était apparue claire et...
tracking img