L'anthracologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4017 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Anthracologie

Introduction

En 1854, un archéologue Suisse, Keller, s’intéresse à une multitude de pieux qui émergent de la vase du lac de Zurich à Obermeilen et les interprètent comme étant des pilotis d’habitation lacustre : des palafittes (pieux fichés en Italien). C’est en rapport avec ces mêmes palafittes, dans les Alpes cette fois, et en 1864 que vont débuter les premiers travauxd’études de charbons de bois, ces travaux portent alors principalement sur les charbons de bois provenant de structures de combustion préhistorique, sur les foyers. Les premières questions sur les rapports entre les résultats établis : l’identification d’essences ; et les réalités des peuplements végétaux se posent dans les années 1940 en Angleterre, ce n’est cependant que dans les années1960-1970 que l’intérêt de la discipline est retrouvée en Europe par le biais de différents chercheurs et archéologues. La discipline connait également de grandes avancées suite aux découvertes archéologiques effectuées dans les lacs alpins : en effet ces derniers ont la particularité d’avoir un pH suffisamment neutre, le bois s’y trouve donc parfaitement conservé, et l’anthraco-analyse est ainsi bienplus précise et facile. La science se développe et est enrichie par les travaux de nombreux auteurs, qui permettent la mise au point de méthodes, et ouvrent la science aux autres disciplines. Ainsi l’anthracologie s’associe à la xylologie (l’étude du bois), la palynologie (l’étude des pollens), la dendrologie (étude des cernes d’un arbre), l’anthropologie culturelle et bien d’autre encore… Il s’agitdonc d’étudier l’anthrax, les charbons ardents, trouvés en contexte archéologique mais également ceux présents dans les sédimentations naturelles, l’analyse de la structure du bois permet, si le matériel étudié est suffisamment complet, l’identification des essences du bois. Toutefois l’anthracologie ne se limite pas à une simple identification, son objet d’étude englobe tous les usages du boispar l’homme, mais permet également la constitution de modèles paléoclimatiques sur les boisements présents dans la période étudiée ainsi que leurs transformations au cours du temps, naturelle ou anthropique. Le rapport entre l’homme et son milieu, plus particulièrement la forêt, est ainsi au centre de la discipline. Mais la science ne se limite pas non plus au facteur anthropique, et s’intéresseégalement aux charbons de bois présents dans les sédimentations naturelles par l’action des incendies, ou d’autres modifications naturelles. Suivant l’objet d’étude, charbon de bois anthropiques, naturels… des méthodes spécifiques sont requises quant au choix de l’échantillonnage, de l’interprétation qui diffèrent beaucoup d’un cas à l’autre.
Il s’agit donc maintenant de développer plusspécifiquement ce qu’est la discipline de l’anthracologie, quelle en est sa terminologie, ses méthodes, et enfin comment s’effectue le traitement des résultats et informations ainsi que l’interprétation de ces mêmes résultats.
I L’Anthracologie : terminologie et définitions
* 1 Une terminologie spécifique
L’Anthracologie porte spécifiquement sur l’étude des charbons de bois, en ce sens la science adéveloppé et repris une terminologie bien précise. Le bois se décompose en deux familles : les Feuillus et les Conifères, chacune possédant ses propres éléments cellulaires. Ces éléments cellulaires ne varient pas tant en soi d’une essence à une autre mais leur disposition et agencement anatomique change beaucoup d’un bois à l’autre. C’est en étudiant l’agencement de ces éléments constitutifs quel’anthracologue arrive à préciser l’essence du bois en question, l’étude s’effectue au microscope sur trois plans anatomiques distincts : le plan transversal, le plan longitudinal tangentiel et le plan longitudinal radial (cf. schéma). Suivant cette analyse et selon l’état du charbon de bois concerné, l’anthracologue peut ainsi déterminer l’espèce : l’essence d’un arbre, celle-ci est désignée...
tracking img