L'apologue une forme argumentative efficace ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1596 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation :
« Une morale nue apporte de l’ennui
Le conte fait passer le précepte avec lui…. » affirme La Fontaine dans « le Lion et le Chasseur »Fables VI, 2.
Pensez vous que l’apologue soit la forme d’argumentation la plus efficace pour faire adhérer autrui à nos thèses ?

Pour argumenter de nombreux auteurs ont eut recourt à la fiction. C’est le cas notammentdu fabuliste Jean de La Fontaine qui l’explicita dans sa fable « Le Lion et le chasseur » en affirmant « Une morale nue apporte de l’ennui/Le conte fait passer le précepte avec lui/En ces sortes de feintes il faut instruire et plaire. » Ainsi il expliquait sa préférence pour l’apologue pour présenter ses idées. Aussi on retrouve ici le principe fondamental du Classicisme : plaire tout eninstruisant.
Cependant on peut se demander si le recours à la fiction est le meilleur moyen de convaincre et de persuader son lecteur de ses idées ?
Il s’agira de montrer dans un premier temps que les œuvres fictives peuvent s’avérer très efficaces pour argumenter avant de voir qu’elles présentent toutefois quelques limites et qu’il serait bon d’envisagerégalement d’autres moyens pour convaincre et persuader.

Ainsi tout d’abord l’apologue peut sembler une arme efficace pour l’auteur pour défendre ses idées. En effet, il présente un atout de taille : il plaît. Le lecteur peut être séduit par le récit présenté et sera donc plus réceptif au message que l’auteur cherche à lui trans-
-mettre. Le cadre spatio-temporel notammentpermet de rendre le récit attrayant. Ainsi, Voltaire dans Candide fait varier son cadre spatio-temporel et au fil de sa lecture le lecteur a l’impression de voyager. En effet, Candide peint des cadres idylliques et exotiques qui font rêver, l’épisode de « l’Eldorado » notamment au chapitre dix-huit fait découvrir au lecteur un monde d’abondance, de luxe, de plaisir, originale avec des « fontainesd’eau rose » et une architecture raffinée. Aussi l’apologue séduit le lecteur en créant et en faisant évoluer des personnages attachants qui nous séduisent. C’est le cas notamment des animaux de la plupart des Fables de la Fontaine qui réussissent même à charmer les jeunes enfants. Mais la fiction peut également plaire par la diversité des registres qu’elle propose, évitant ainsi la lassitude dulecteur, aussi le récit de Candide revêt tour à tour des aspects de pathétique (au troisième chapitre quand le personnage éponyme est confronté pour la première fois à l’atrocité de la guerre) ou de comique (lorsque ce dernier se fait « fesser »).
D’autre part, l’apologue invite le lecteur à une lecture participative, il lui propose de ne pas rester un spectateur inactif mais aucontraire de participer avec l’auteur à l’élaboration du véritable sens du récit. Dans la fable « Les obsèques de la Lionne » appartenant au recueil Fables de La Fontaine chaque animal représente une personne réelle et le fabuliste amène son lecteur a déchiffrer cela en montrant les ressemblances entres ces animaux et les hommes : ils partagent la même structure familiale, les mêmes référencesculturelles (références à la religion par exemple) .Ainsi le lecteur fait émerger seul des vérités sur le monde des humains en établissant un parallèle entre ces animaux qui « ressemblent aux humains » et les hommes et il sera d’autant plus convaincu du bien fondé de la thèse qu’il l’a lui-même formulée.
Enfin, le recours à la fiction représente un véritable avantage pour l’auteur pouréviter de voir ses œuvres censurées. En effet, pendant certaines périodes de l’histoire la censure était très importante c’est le cas pendant le siècle des Lumières (18ème siècle) ou de nombreux auteurs durent renoncer à exprimer leurs idées explicitement sous peine de sanctions. D’autres justement usèrent de la forme de l’apologue pour pouvoir continuer à exprimer leurs idées. Montesquieu, par...
tracking img