L'apologue vous parait-il un genre argumentatif particulièrement efficace?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1198 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’apologue vous parait-il une forme d’argumentation particulièrement efficace ?

Historiquement de genre noble, l’apologue vient du grec « apologos » qui veut dire « récit ». Soit par définition c’est un récit bref et plaisant en prose ou en vers, porteur d’un enseignement à visée didactique et d’une morale. Il est souvent dit synonyme de fable, certes mais pas seulement. L’apologue estun sous-genre argumentatif, qui lui-même englobe plusieurs catégories de récit pédagogique à des fins morales, mais parfois politiques ou religieuses. Comme par exemple l’utopie, contre utopie, fable, parabole, conte philosophique, conte merveilleux ou fantastique et certains mythes car ils racontent et enseignent.
Nous chercherons donc à savoir si l’apologue est la seule forme d’argumentationefficace. Tout d’abord nous analyserons les atouts qui font que l’apologue est particulièrement efficace, puis nous étudierons ses inconvénients par rapport à d’autres formes d’argumentation. Et enfin nous verrons que l’apologue est autant efficace que les autres textes argumentatifs.

Les différentes formes d’apologue ont en commun de savoir capter leur auditoire. L’apologue est basé sur unrécit imagé, plutôt sur une argumentation pure. L’auteur nous raconte une histoire pour prouver ce qu’il avance avec un schéma narratif précis. Par exemple dans la parabole du fils prodigue, qui raconte l’histoire d’un père qui avait deux fils, situation initiale, qui en laisse partir un avec sa part de l’héritage, élément perturbateur. Une fois que le fils a tout dépensé et qu’il meurt de faim,péripétie ; il décide de retourner chez son père, pour y travailler, élément perturbateur. A son retour le père l’accueil à bras ouverts, fête son retour, dénouement, et la morale. Il a donc une argumentation distrayante qui provoque de la curiosité chez le lecteur.
L’apologue a une forme d’argumentation plutôt complexe, car celui-ci est amusant, court mais également à visée didactique grâceà sa morale. Dans les deux coqs, Jean de la Fontaine montre que les excès d’orgueil nous conduisent souvent a notre perte et il fait donc appel à l’humilité et à la prudence ainsi que la trop grande impériosité à crier victoire.
Dans Le rat qui s’est retiré du monde, une fable où est critiqué le moine, Jean de La Fontaine use de la distanciation par la géographie ainsi que lapersonnification du rat pour critiquer avec finesse le clergé et le moine sans être censuré. L’une des caractéristiques de l’apologue est cette critique fine et implicite dans le récit. L’apologue est un récit facile à retenir, qui va donc rester en mémoire. Le récit imagé met en scène des personnages auxquels il est facile de s’identifier, et des situations dans lesquelles il est également aisé de se projeter.Par ce mécanisme, la morale est implicite et anticipée par l’auditoire.
L’apologue peut donc être un récit distrayant, qui nous apprend quelque chose, qui nous entraîne à réfléchir, et qui critique avec grande finesse. Mais l’apologue est-il le seul à être efficace dans le genre argumentatif ?

L’apologue trouve toutefois sa limite dans le fait qu’il doit être interprété par sonauditoire. Or il n’est pas garanti que l’auditoire perçoive précisément le message que l’auteur voulait transmettre. C’est étonnant que pour un sous-genre argumentatif, l’apologue soit autant focalisé sur le côté « récit » et peut être pas assez sur le côté « argumentation ». Ce qui ne facilite pas non plus la compréhension pour le lecteur qui peut avoir du mal à comprendre les intentions del’auteur.
Il existe d’autres autres textes du genre argumentatif, comme l’essai. L’essai est un ouvrage qui propose une réflexion, qui confronte des opinions, et surtout qui expose le point de vue personnel sur un thème dans quelque domaine que ce soit. La forme de l’essai est très libre et l’expression est très personnelle, comme par exemple dans les Essais de Montaigne. Ainsi que le...
tracking img