L'appareil productif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1149 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'APPAREIL PRODUCTIF
1/ LA NOTION D'APPAREIL PRODUCTIF

Le découpage du système productif se fait en : - secteurs d'activité, - branches d'activité, - filières. le découpage par secteurs d'activité C'est un classement établi par rapport à l'activité principale de l'entreprise.
On distingue :
le secteur primaire (entreprises agricoles ou travaillant dans les domaines del'exploitation des ressources naturelles : agriculture, pêche, forêts, mais aussi mines
le secteur secondaire qui est l'ensemble des activités consistant en une transformation plus ou moins élaborée de produits matériels (entreprises produisant des biens économiques)
_ le secteur tertiaire qui est l'ensemble des activités ayant pour objet la fourniture de services immatériels.(entreprises fournissant des services aux entreprises ou aux particuliers)
Ce découpage est celui adopté par la Comptabilité Nationale.
MOT CLE :
COMPTABILITE NATIONALE : représentation schématique et quantifiée de l'activité économique d'un pays. Elle consiste en une mesure des [flux](http://fr.wikipedia.org/wiki/Flux) monétaires représentatifs del'[économie](http://fr.wikipedia.org/wiki/Économie) d'un pays pendant une période donnée, en principe, une année. Cette classification, pour célèbre - et éclairante - qu'elle soit, n'en est pas moins critiquable : le transport de voyageurs, par exemple, est une activité de services, mais elle s'appuie sur des équipements très matériels - avions, trains, autocars, voitures - qui en font une activité fort éloignée d'une prestation de service.De même, si la médecine de ville est une activité de service, les scanners ou les appareillages complexes des hôpitaux transforment la médecine hospitalière en une activité qui consiste largement à manier des instruments. Le boucher est classé dans une activité secondaire, le chirurgien dans une activité tertiaire alors que leurs instruments (sinon la finalité de leurs métiers) sont proches... Lapresse est classée dans une activité secondaire, parce qu'elle intégrait une importante activité d'impression. C'est de moins en moins le cas, et, dans la majorité des journaux, il ne reste que des activités de "composition" et de mise en page sur ordinateur qui ressemblent terriblement à l'activité bancaire ou publicitaire, typiquement tertiaires. On voit donc que les distinctionstraditionnelles, fondées sur la nature des processus de production et sur la {text:soft-page-break} proximité plus ou moins grande avec la matière, sont mises en cause par les changements techniques qui bouleversent bon nombre de métiers et éloignent l'opérateur de la matière proprement dite. Dans ces conditions, il n'est pas très étonnant que, peu ou prou, toutes les activités tendent à se "tertiariser" : lamontée du tertiaire est autant liée à une transformation de nos façons de produire qu'à une montée des besoins de services non automatisables.
le découpage par branches d'activité Il s'agit d'un découpage défini par rapport à la nature du produit fabriqué.
Une branche d'activité définit l'ensemble des unités économiques qui ont la même activité de production, cad qui produisent lesmêmes biens ou services.
le découpage par filières d'activité Il s'agit d'un découpage défini par l'ensemble des entreprises qui interviennent à un moment ou à un autre dans l'élaboration et la production d'un bien ou service fini (filière automobile, filière bois....)
Il est possible de choisir d'autres critères de découpage du système productif. On peut citer :
le CA (ilreflète l'importance d'une entreprise et son poids dans le secteur économique auquel elle appartient)
le nombre de salariés (il donne une idée de l'importance sociale de l'entreprise : on distingue généralement les TPE, les PME/PMI et les grandes entreprises)
la structure juridique (elle permet d'appréhender le fonctionnement de l'entreprise (société de personnes, de capitaux...)...
tracking img