L'appel de la modernité

L'APPEL DE LA MODERNITE

La modernité a vu le jour grâce à l'industrialisation due aux inventions des machines devenues la force motrice de l'économie. Avec cette ère toutes les conceptions et les théories convergent vers une même cible une même finalité: forcer la technologie pour améliorer la production et la productivité. Il en ressort que tous les efforts et toutes les capacités sontorientés vers la réalisation du maximum possible de gain. Cette nouvelle conception de la vie économique a eu des répercussions sur le niveau social. L'homme s'est vu contraint de suivre le nouveau mode de vie qu'impose la modernité. Chacun veut soit contribuer de sa part dans la modernisation de la société soit prendre une part du progrès en entrant en possession de biens matériels censés luiapporter une nouvelle forme de satisfaction et de bonheur.
La libération des forces productives semble alors être le postulat et le mot d'ordre du modernisme. Un principe qui sera accompagné par tout un cortège de nouvelles valeurs à l'image du” chacun pour soi” “la fin justifie les moyens” ” laisse le faire, laisse le passer” … d'un côté et de l'autre l'appel à la tolérance, l'ouverture sur l'autre,dialogue, démocratie, liberté, égalité, acculturation et récemment la mondialisation qui est considérée comme étant le grand portail de l'engagement d'un véritable dialogue entre les cultures et les civilisations.
Ce passage vers la modernité fut suite à un accouchement prématuré et douloureux, métaphoriquement parlant, car il a mis maintes fois et maintes sociétés devant un dilemme inéluctable:s'enfermer sur soi et s'attacher à son héritage, à sa culture et à ses racines ou profiter du progrès pour avoir accès au confort et à la prospérité.
Ce nouveau concept ” modernité ” a suscité une grande polémique dont les antagonistes sont d'un côté les conservateurs et de l'autre les innovateurs qui sont les adeptes du modernisme. Ces derniers amplifient les avantages et les exploits duprogrès. Ils adoptent une vision trop optimiste puisque soit ils s'aveuglent sur les inconvénients de la vie à l'occidentale soit ils les minimisent. Pour les ténors de l'autre tendance ” les conservateurs” ils valorisent le passé et parlent d'un attachement quasi-sacré aux racines par respect et révérence aux ancêtres. Pour eux l'occidentalisation de la société est conçue comme une trahison ou unealiénation. Pour soutenir leur opinion ils énumèrent les répercussions néfastes de la modernisation et du changement radical et subit du mode de vie sur la destinée de la société. Ils citent surtout les difficultés auxquelles l'homme moderne doit faire face pour s'assurer un statut social respectable et un niveau de vie satisfaisant. Ils ressortent d'une façon quasiment répétitive des désavantagescomme la pollution sonore, le réchauffement de la planète, l'amincissement de la couche d'ozone, les perturbations du cycle biologique, les déséquilibres climatiques, et tout ce qu’ils ont comme répercussions.
En effet, l'évocation de ces défauts liés à la modernisation ne doit pas nous faire oublier ce que celle-ci a rapporté à l'homme de faveurs. Nous qui vivons cette ère nous devons êtrereconnaissants à ce système qui nous a permis de jouir du confort, du développement des transports: ferroviaires, aérien et maritime, de l'apparition de nouveaux matériaux: le béton, l'acier et le verre, d'un système de vaccination qui a réduit le taux de mortalité et a amélioré l'espérance de vie (la moyenne de longévité a dépassé 60 ans), d'une communication plus rapide et plus vive: téléphone,portable, Internet…En outre la modernité a ses empreintes sur l'apparition de nouvelles lois qui garantissent à l'homme une vie dans la dignité: 8 heures de travail par jour, un congé annuel rémunéré, un congé de maternité( dans certains pays même le mari peut bénéficier de ce droit) , interdiction du travail des enfants, des allocations familiales, une pension de retraite, une assurance sociale,...
tracking img