L'argent ne fait pas le bonheur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1357 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« L'ARGENT NE FAIT PAS LE BONHEUR »

Introduction: Cette formule populaire porte un regard moralisateur sur le comportement des individus face à l'argent. Ce dernier n'apportant pas le bonheur,il convient donc de s'en méfier,de s'en éloigné,de le rejeter. Ce regard vis-à-vis de l'argent n'est pas neuf:la Bible avertissait déjà les riches qu'il leur sera aussi difficile de rentrer au paradis «qu'à un chameau de rentrer dans la chat d'un aiguille » .Aujourd'hui,la condamnation de la richesse est toujours forte. La littérature et les séries télévisées plus récemment montrent ainsi des familles riches malheureuses et des familles « pauvres » ayant une vie finalement agréable.
L'argent,réalité métallique,peut-il réellement avoir des effets mentaux et psychologiques?
Le paradoxe estréel: alors que nous vivons dans une société qui prône le profit et vante la richesse, le regard porté sur l'argent semble rempli de méfiance. Ce paradoxe semble pouvoir être surmonté par une meilleure compréhension de l'essence même de l'argent.

I)Cette réflexion étonne car l'argent est valorisé par notre société.

.1)L'argent semble indispensable au bien-être

A première vue,il sembledifficile de comprendre pourquoi l'argent ne fait pas le bonheur: le fait est que pour bien vivre,mieux vaut être riche que pauvre. A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, dans les sociétés européennes dévastées par la guerre, la mise en place d'un État-Providence (Welfare State)fût une priorité. L'objectif est d'améliorer le niveau de vie générale des populations à travers une hausse générale desrevenus. L'avènement d'une société de consommation fût perçue à l'époque comme un progrès,ce qui semble difficile de contredire: l'espérance de vie s'est considérablement allongée,la hausse des revenus permit une diversification des dépenses. Aujourd'hui,une part bien moins importante des revenus est consacrée aux dépenses vitales,comme l'alimentation,au détriment d'autres dépenses comme les loisirs.Ainsi, consommations est aujourd'hui synonyme de bien-être:on mange plus et mieux,on s'habille mieux. De nombreuses perspectives sont offertes et les voyages à travers le monde ne sont plus un luxe réservée à une certaine élite. Or,l'argent est la source de ce progrès:on consomme plus car les revenus sont en hausse. La consommation occupe également un rôle social,démontré en creux par lesphénomènes d'exclusion bancaire. La bancarisation est un phénomène important dans les sociétés occidentales. La consommation suppose donc un usage de la monnaie "scripturale",également appelée monnaie dématérialisée. Or,cet usage est difficile pour les pauvres,considérés comme des mauvais clients par les banques. Dès lors, les pauvres se trouvent en marge de la consommation,et donc du reste de la société.Certains adoptent en effet des stratégies de retrait de la société,pour ne pas avoir vivre des expériences douloureuses comme le refus de leur carte bleue à la caisse du supermarché

2)L'argent a un rôle libérateur

L"argent est un moyen de communication universel,et entraine de nouvelles libertés:avec de l'argent, un acheteur peut s'acheter de qui il veut ce qu'il veut,quand il veut et où ilveut. Il existe un pouvoir désaliénant des relations monétaires. Ce thème est développé par Georges Simmel dans la Philosophie de l'Argent. L'argent, étranger à l'individu, libère ce dernier. Il substitue à une dépendance personnelle une dépendance chosale. Dans un système reposant sur le don et le contre-don,la dépendance mutuelle ne prend jamais fin,car il est impossible de considérer une dettecomment définitivement payé. Dans un système monétaire,en revanche,un échange est considéré comme terminé lorsque le vendeur a fourni le service demandé et que l'acheteur a payé. L'argent a donc un véritable rôle libérateur sur les individus. L'argent permet donc de garder un contrôle sur la vie,ce qui n'était pas le cas,par exemple, avec les corporations,qui prenait le contrôle de la totalité...
tracking img