L'argumentation pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (446 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'argumentation
« La question de l'Homme du XVIe siècle à nos jours »

Support : groupement de textes sur le thème de l'évolution de la conception du bonheur

Séance 1 : Lecture analytique de« Le Divertissement » de PASCAL en 1670

Conçues pour constituer une apologie de la religion chrétienne à destination des libertins, des athées ou des sceptiques, les Pensées (1670) sont restéesinachevées et se présentent sous la forme de fragments. Dans son œuvre, Pascal présente l'Homme dans sa fragilité et ses contradictions (vulnérabilités physiques et capacités intellectuelles) et il constateque la prise de conscience par l'Homme de sa misère est pour lui une expérience traumatisante. Ainsi, dans « Le Divertissement » nombreux sont les hommes qui préfèrent la fuite à la lucidité. Neparvenant pas à regarder en face leur condition misérable ils essaient de l'oublier en utilisant le divertissement destiné à combler le vide insupportable de la vie.

Problématique : Quelle est ladémarche argumentative de Pascal ?
Quelle image Pascal donne-t-il de l'Homme dans le texte ?

I. Une représentation pathétique de la condition humaine
1. L'omniprésence du malheur
L'Homme est vouéau chagrin et à la tristesse parce qu'il est incapable de supporter sa condition. Dans une subordonnée de conséquence « si misérable que » l.11, l'auteur exprime la misère de l'Homme. Mais Pascal nese désolidarise pas du reste du monde puisqu'il emplois « nous », « notre ».
2. L'Homme subit la mort, il est mortel et peut tomber malade (« la mort et des maladies » l.17). Il peut êtremalheureux car il est exposé aux dangers de la guerre (« le menacent des révoltes » l.17). L'Homme est malheureux parce qu'il est soumis a des événements que le dépasse. Il ne supporte pas l'immobilité.Pascal exprime l'idée que l'homme est dans une agitation permanente par des négations de l'idée de stabilité (« ne savoir pas demeurer en repos » l.4, « insupportable de ne bouger de la ville »...
tracking img