L'argumentation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1432 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Objet d'étude : L'argumentation : convaincre, persuader, délibérer.Textes :  Texte A : Michel de MONTAIGNE, Essais, III, 9, « De la vanité », 1588.Texte B : Claude LÉVI-STRAUSS, Tristes Tropiques, 1955.Texte C : Nicolas BOUVIER, L'Usage du monde, 1963. Texte A : Michel DE MONTAIGNE, Essais, III, 9, « De la vanité », 1588.[Dans le chapitre « De la vanité», Montaigne aborde plusieurs fois le thèmedu voyage. Il justifie ses propres voyages, raconte son séjour en Italie et évoque l'attitude des Français qu'il a pu rencontrer à l'étranger.]  Quand j'ai été ailleurs qu'en France et que, pour me faire courtoisie, on m'a demandé, si je voulais être servi à la française, je m'en suis moqué, et me suis toujours jeté aux tables les plus épaisses1 d'étrangers. J'ai honte de voir nos hommes2, enivrésde cette sotte humeur, de s'effaroucher des formes contraires aux  leurs. Il leur semble être hors de leur élément, quand ils sont hors de leur village. Où qu'ils aillent, ils se tiennent à leurs façons, et abominent3 les étrangères. Retrouvent­ils un compatriote en Hongrie, ils festoient cette aventure: les voilà à se rallier; et à se recoudre ensemble; à condamner tant de mœurs barbares qu'ilsvoient. Pourquoi non barbares, puisqu'elles ne sont françaises ? Encore sont-ce les plus habiles, qui les ont reconnues, pour en médire : la plupart ne prennent l'aller que pour le venir4.   Ils voyagent couverts et resserrés, d'une prudence taciturne et incommunicable, se défendant de la contagion d'un air inconnu. Ce que je dis de ceux-là, me ramentoit5 en chose semblable, ce que j'ai parfoisaperçu en aucuns6 de nos jeunes courtisans. Ils ne tiennent qu'aux hommes de leur sorte: nous regardent comme des gens de l'autre monde, avec dédain, ou pitié. Ôtez-leur les entretiens des mystères de la cour, ils sont hors de leur gibier7. Aussi neufs pour nous et malhabiles, comme nous sommes à eux. On dit bien vrai, qu'un honnête homme, c'est un homme mêlé8.1. « épaisses» : fournies2. « noshommes» : c'est-à-dire nos compatriotes.3.  « abominent» : ont en horreur, détestent.4. Montaigne joue sur l'expression « prendre l'aller pour le venir » qui signifie agir en vain. Pour la plupart, le voyage n'apporte donc aucun enrichissement.5. « ramentoit en » : rappelle.6.« en aucuns» : chez quelques-uns.7. « gibier» : domaine.8.« mêlé» : nourri d'influences diverses. Texte B : ClaudeLÉVI-STRAUSS, Tristes Tropiques, 1955.[Dans les années 1930, après des études de philosophie, Lévi-Strauss se tourne vers l'ethnologie et dirige deux expéditions au Brésil. Il revient sur cette expérience dans Tristes Tropiques qu'il publie en 1955. Le texte suivant constitue l'incipit de l'ouvrage.]  Je hais les voyages et les explorateurs. Et voici que je m'apprête à raconter mes expéditions. Mais que de tempspour m'y résoudre ! Quinze ans ont passé depuis que j'ai quitté pour la dernière fois le Brésil et, pendant toutes ces années, j'ai souvent projeté d'entreprendre ce livre; chaque fois, une sorte de honte et de dégoût m'en ont empêché. Eh quoi ? Faut-il narrer par le menu tant de détails insipides, d'événements insignifiants ? L'aventure n'a pas de place dans la profession d'ethnographe; elle enest seulement une servitude, elle pèse sur le travail efficace du poids des semaines ou des mois perdus en chemin; des heures oisives pendant que l'informateur se dérobe; de la faim, de la fatigue, parfois de la maladie; et toujours, de ces mille corvées qui rongent les jours en pure perte et réduisent la vie dangereuse au cœur de la forêt vierge à une imitation du service militaire ... Qu'ilfaille tant d'efforts, et de vaines dépenses pour atteindre l'objet de nos études ne confère aucun prix à ce qu'il faudrait plutôt considérer comme l'aspect négatif de notre métier. Les vérités que nous allons chercher si loin n'ont de valeur que dépouillées de cette gangue1. On peut, certes, consacrer six mois de voyage, de privation et d'écœurante lassitude à la collecte (qui prendra quelques...
tracking img