L'art de la trompette

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1107 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Avant-propos

Comme en témoigne la Bible, la trompette est l’instrument le plus ancien. Dans les temps reculés sa fonction était signalétique – utilisée par les veilleurs notamment - bien avant la période baroque où on lui découvrit des vertus musicales. Les améliorations de la facture instrumentale a conduit les grands compositeurs du siècle des Lumières à s’y intéresser, phénomène qui s’estrenforcé dès la fin du 19ème siècle, pour ériger aujourd’hui la trompette en instrument majeur. Cet avènement est étroitement lié aux serviteurs exceptionnels qui lui donnèrent ses lettres de noblesse, en jazz ou en classique : Gottfried Reiche au temps de Bach, Anton Weidinger vers 1800, père la trompette chromatique qui suscita les concerti de Haydn et Hummel, Buddy Bolden, premier cornettistenéo-orléanais vers 1880, Louis Armstrong qui initialisa la notion de « soliste » jouant devant l’orchestre dans la musique de jazz, Miles Davis dont la sonorité unique est immortalisée dans la BOF du film de Louis Malle l’ascenseur pour l’échafaud, ou encore Kind of Blue. Dizzy Gillespie, co-créateur du be-bop. Les pères de la trompette classique « concertante » au XXème siècle sont Adoph Scherbaumpuis Maurice André, qui projeta ce cuivre majestueux au devant de la scène. La trompette devient l’égal de la voix et non plus l’instrument héroïque, bruyant, à connotation militaire dont ses détracteurs l’affublent encore souvent. Aujourd’hui l’histoire est en marche avec une génération de grands musiciens héritiers des maîtres cités, tels Wynton Marsalis qui accomplit un travail exceptionnelpour transmettre l’esprit du jazz auprès de la jeunesse américaine, et Eric Aubier en Europe, qui poursuit le travail de Maurice André, dans le développement du répertoire moderne, essentiellement français. Ces deux maîtres actuels transmettent un état d’esprit particulier, fondé sur la simplicité, la sincérité et le don de soi.

L’art de la trompette classique

L’art de la trompette aux 16ème,17ème et 18ème siècles est directement lié aux musiques de cours des évêques et princes d’Europe centrale, et d’Italie. Au début, la trompette et le cor étaient joués par les mêmes musiciens. Les principaux fondateurs de la littérature pour trompette de cette époque furent Torelli à Bologne, Vivaldi à Venise, Haydn (au service du prince d’Esterhazy), Telemann à Hambourg, Stamitz (Manheim), Richter,Gross et Riepel à Fulda, sans oublier Molter (Karlsruhe), Hertel, Endler (Darmstadt), Vejvanovsky (Olmüz en Moravie puis Kromeriz) etc… et les français Mouret et Delalande à Versailles dont les Musiques de tables pour le Roi soleil sont somptueuses.

Ecrit au milieu du 18ème siècle, le concerto pour trompette en ré majeur de GF Telemann adopte la construction quadripartite du « concerto enforme de suite » plus proche de Corelli que de Vivaldi. Mais son esthétique générale marque la charnière entre l’ère baroque et la période classique. Le majestueux (et éprouvant) adagio introductif développe un thème Haendelien de caractère pathétique. Les mouvements suivants s’inscrivent dans la tradition polyphonique germanique. Il est encore écrit pour la trompette naturelle dépourvue de piston,dans le registre de clarino, le plus aigu de l’instrument.

Si le premier maître connu était Gottfried Reiche (1667-1734), trompettiste de JS Bach à Leipzig, spécialisé dans le registre sur aigu, c'est Anton Weidinger, trompettiste de l'Opéra de la Cour de Vienne, qui fit évoluer le répertoire en même temps que la facture instrumentale. Il mit au point une trompette à clefs en Mi bémol à la fin du18ème siècle, qui marque l’avènement du chromatisme à la trompette. Weidinger l'améliora en 1801 en le dotant de clés supplémentaires, mais l’instrument restait perfectible et sera rapidement modernisé à nouveau, par l’apport des pistons dès 1813, par un certain Bluehmel. La trompette à clefs n’aura traversé l’histoire des instruments à vent que pendant deux ou trois décennies mais, grâce à la...
tracking img