L'art est fait pour troubler, la science rassure

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1172 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation
L’art est fait pour troubler, la science rassure.

Georges Braque


L’intérêt de cette proposition est qu’elle peut certainement être défendue dans le sens où elle est énoncée, mais qu’il est aussi possible d’argumenter son contraire : « La science est faite pour troubler, l’art rassure » ! C’est ce double versant que nous allons essayer de développer dans notre propos.Premièrement, prenons cette affirmation dans son sens premier, c’est-à-dire que l’art est fait pour troubler et que la science rassure.
Selon le dictionnaire, « L'art est la création-invention, au niveau du mécanisme de la pensée et de l'imagination, d'une idée originale à contenu esthétique traduisible en effets perceptibles par nos sens. »
L’art trouble parce que quand on se trouve devant unepeinture à contempler, une musique à écouter, une poésie à lire…, nous sommes amenés à nous poser des questions fondamentales. Nous réfléchissons sur le pourquoi de l’existence, de sa représentation et de son utilité. Si l’art parle de la réalité, il en donne souvent une autre image, inattendue, voire même improbable dans le cas du surréalisme par exemple. Sur la base de cette image, nous nousfaisons nos propres idées sur ce que nous y voyons en l’interprétant à notre manière comme bon nous semble. La peinture, la musique, la poésie… proposent une porte d’entrée, mais elles n’imposent pas une interprétation unique. En ce sens, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse ou interprétation dans l’art. Chacun est libre de penser ce qu’il veut à propos de ce qu’il voit. Mais lorsque nousnous faisons ces idées, nous ne savons pas si elles sont vraiment réalistes vu qu’elles sortent tout droit de notre imagination. On ne sait même plus si ce que nous pensons a encore du sens ou pas. L’art ne parle pas à notre raison, mais à nos sentiments, nos vécus, notre imagination… L’œuvre d’art qui nous touche est celle qui nous trouble dans notre perception du monde, non pas au sens qu’elledéstabilise nécessairement notre raison, mais en celui qu’elle crée le frisson, l’inattendu, le merveilleux.
De son côté, la science est là pour nous apporter des réponses à presque toutes nos questions, ce qui nous rassure évidemment.
La science est le produit d’expériences, de recherches et surtout de rationalité. Tout ce que la science affirme peut être prouvé par des formules ainsi que desrésultats conséquents dus à un travail antérieur réalisé par des personnes hautement qualifiées dans leur sujet de recherche. Nous pouvons donc affirmer que tous ces résultats sont dignes de confiance. Notre raison trouve là de quoi se rassurer.
De plus, la science permet de dégager les grandes lois de l’univers. Savoir que lorsqu’on lache une pomme, elle va tomber par terre… et comprendre pourquoiil en est ainsi est éminemment rassurant. La science parvient à comprendre le passé – par exemple dans les recherches astronomiques –, à expliquer le présent et à agir sur celui-ci – comme dans le cas de la médecine – et enfin à prévoir et à organiser une partie du futur – avec les recherches de pointe en génétique ou plus simplement avec la météorologie. Cela dit, il faut aussi constater que lascience n’a pas réponse à tout, et parfois, nous avons peur de ce qui ne s’explique pas, cherchant alors ailleurs des explications satisfaisantes. L’essor des religions peut s’expliquer en partie par ce besoin de rationaliser l’irrationnel, en absence d’une explication scientifique. Il en est de même avec le succès de certaines médecines alternatives.
Néanmoins, l’art n’est pas toujours troubleuret la science rassurante ! Nous pouvons donc prendre le contre-pied et développer ce sujet de dissertation d’une manière diamétralement opposée à savoir « La science est faite pour troubler, l’art rassure »
L’art permet de faire travailler notre imagination et notre créativité. Il nous permet de rêver et de nous évader dans un monde ou un univers que l’on aime, où l’on se sent en sécurité,...
tracking img