L'art est-il un luxe?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 7 (1585 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 10 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'art est-il un luxe ?
Introduction :
Dans un monde où tout doit être utile, la question de la légitimité de l'art( et même de la pensée) et de plus en plus pausée. Si tout le monde va trouver une utilité à la technique, il est plus difficile d'en trouver pour l'art. L'art est une acitivité ou prône la création. Il semble alors être un domaine privilégié où ne semble régner aucune descontraintes ordinaire de la technique dans le monde du travail. Il est tentant de regarder l’art, sous un angle ludique, et de penser que l’art est au fond presque un luxe, par rapport à une activité dite « sérieuse » qui serait celle du travail proprement dit. C'est une question très actuelle. Mais est-ce vraiment un luxe ? Ou bien, ce "luxe" n'est-il pas justement ce qui est le plus divinement sérieux ?I-L'opinion: l'art est un luxe
" Si j'affirme que l'art est un luxe, alors qu'est ce que cela signifie ? "
L'art est inutile.
Arguments:
-Voir 1ere partie du cours
-Pas d'utilité immédiate. désir de nature spirituel. Par défintion l'art ne sert à rien. L'art est quelque chose d'inutile, que les hommes doivent pouvoir s'en passer. La prmière fonction de l'art est évidemment de produirede la beauté, puisque c'est sa défintion. La beauté, qui est une finalité sans fin, n'a pas d'autre but qu'elle même.La beauté est pure gratuité et infinie liberté. La beauté se suffit à elle-même, sans aucune finalité utilitaire immédiate. L'art est donc désinteréssé et se justifie par sa seule beauté. L'art ne sert à rien, à rien d'autre que lui-même. L'art est caractérisé aussi comme undivertissement. Peu de gens vivent de l'art et la population voit en l'art un divertissement, un loisirs et non un métier.
-Classe privilégiés
*Comme l'art est un luxe, il est réservé qu'à une part de la population, une élite, qui jouis de privilèges. Du point de vue du créateur, l'artiste est un être d'exception, rare sont ceux qui ont créer de la beauté en donnant naissance à une oeuvre d'art.L'artiste est souvent une personne qui a évolué dans un milieu sociale favorable ou il avait comme instrument la culture, puis des privilèges économiques, sociales. Du point de vue du spectateur, celui doit avoir une certaine éducation esthétique, une culture artistique pour comprendre les oeuvres d'art à qui il donne de l'importance. L'élite, est donc un milieu favorable à l'émergence du talent.Objections : => Toutes les cultures, civilisations depuis préhistoire des oeuvres, representations esthetiques.
l'art indispensable à la vie donc n'est pas un luxe.
Objections de l'hypothèse : " L'art est un luxe"
Cependant depuis la préhistoire, les oeuvres d'art, les représentations esthétiques sont présentes. Les premières civilisations ont laissé des héritages, des représentations esthétiquesqui sont qualifiés aujourd'hui comme des oeuvres d'art. Pourtant à cet époque aucune forme de société n'existé donc aucune forme de classe sociale supérieur, aucune élite et privilège. Mais aussi, de nombreux artistes ont vécu dans la pauvreté et pourtant ont laissé derrière eux des oeuvres d'art pleine de beauté, de reflexion... Le milieu sociale est favorable à l'émergence du talent mais certainsont des leurs naissance un don, cette fibre artistiques qui leur permet de fare des choses magnifiques même si la vie dans la société ne leur ont pas nécessairement donner les opportunités nécessaires. Contrairement aux animaux, les hommes ne vivent pas que pour leurs besoins. On peut vivre sans être artiste et sansapprécier aucune oeuvre d'art mais l'homme n'est pas un vivant comme les autres, il a des besoins qui dépassent l'utile au sens le plus étroit. L'art est bien une sorte de technique (faut partir du grec technè, qui renvoie aussi bien aux techniques des artisans qu'aux créations des artistes - toujours utiliser l'étymologie en philo) mais son essence n'est pas dans la technique. Le jugement esthétique...
tracking img