L'art est il un travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2638 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
!!!! ce n'est pas une dissert-type! à vous de la retravailler pour l'integrer dans votre travail... et bonne chance!

Le travail, comme l’art sont beaucoup remis en question dans nos sociétés actuelles et leurs places et fonctions sont devenues floues : des objets techniques sont exposés dans les musés, et les œuvres d’art sont en passe de devenir un objet usuel. En effet, l’art est vendu,devient un objet de mode, onbjet de distinction , de bon gout et de signe extérieur de richesse. Si il est traité comme un objet technique, en est-il pour autant un ? On peut alors s’interroger sur l’essence de la crétion artistique ayant permis l’élaboration d’une œuvre d’art. La création artistique est elle le résultat d’un travail ou d’un « génie » propre aux artistes ? En quoi l’art est ilassimilé à un travail ? En quoi, au contraire, peut on dire qu’il provient de l’inspiration brut de l’artiste ? Finalement, l’art n’est il pas le savant mélange des 2, et ne constitue-t-il pas une réalité à part ?

I l’art est travail
L’art et le travail sont soumis a des contraintes artistiques: dans le travail comme dans l’art la fabrication ou création est soumise à des techniques, des savoirsfaire qui sont d’ailleurs désignés comme « les regles de l’art » L’art comme le travail répondrait donc / satisferait à des règles précises. Car il y a bien de la technique dans l’art : un peintre doit savoir comment manier un pinceau et un sculpteur le ciseau. On observe aussi de l’art dans le travail : la désignation d » d’artisan » se rapproche du terme artiste, révénant une orgine ou desracines communes. On obsverve également l’apparition des arts d’agréments qui sont de plus en plus présents dans notre vie actuelle.

Le statut l’artiste se rapproche donc du statut de l’artisan. Le travail de l’artite étant soumis à des contraintes, la création de l’artiste l’est aussi. Sa création «étant dépendante des contraintes, Son inspiration est alors inexistante.

Selon alain, l’artistecomme l’artisan a besoin d’un matériau de base qui produit des « contraintes de fait » sur lequel il puisse exercer sa perception. L’inspiration de l’artiste vient alors de sa capacité a trouvé les objets, les contraintes sur lesquels il peut s’exercer. . L’inspiration ne viendrait non pas d’une attente « oisive » mais d’une recherche constante et « active » de ce qui pourrai être oblet d’œuvred’art. L’artiste se sert de ce qu’il a expérimenté (obvservé, vu vécu, senti) et s’en remémore pour le transformer en une œuvre. Il n’a donc aucune forme d’inspiration, mais est au contraire un bon reproducteur, qui sait habilement retranscrire et interpréter ce qu’il a expérimenter. L’inspiration comme on l’entend habituellement est donc inexistante, l’artiste doit même lutter contre cette passion quil’écarterai de ses souvenirs premeirs et orginels. il serait au contraire « passioné contre les passions » car seul un travail profond et intelligible donnerai un résultat, contrairement a un objet créé par « fantaisie »,« sur un coup de tête ». On peut alors dire que « la loi suprême de l’invention humaine est que l’on invente qu’en travaillant » ( mais l’artiste créé –t-il ou invente t-il ?)L’inspiration artistique dans son sens populaire est inexistante. La création est donc le résultat d’un travail, d’une observation minutieuse du monde que l’artiste s’aproprie a force de travaille et de persévérance.

Plus que la simple observation de l’artiste, sa capacité principale est celle de son jugement. L’artiste sait juger (par des mécanismes étranges) ce qui est bon de ce qui nel’est pas. Ce serait la capacité de jugement de l’artiste ( ou qui se déigne en tant que tel) qui lui permettrait de différencier le bon du médiocre. C’est à force de faire preuve de jugement esthétique qu’il peut créer un objet répondant au nom d’œuvre d’art. Nietzsche developpe cette thèse. Même l’imagination de l’artiste serait un résultat d’un travail, ce ne serait donc pas l’inspiration...
tracking img