L'art et ses discours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1047 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Synthèse L’art et ses discours

Approche historique (de l’Antiquité à l’histoire récente).
4 regardes sur la dimension historique :
1. intérogation sur le statut de l’art et discours sur l’appréciation de ce statut.
2. Remise en question des statuts de l’art, en reprenant le contexte dans lequel les œuvres ont été créer.
3. Incitation d’une réfléxion (limite du concept d’œuvred’art, de l’art antique à l’art des années 60)

Notre regard était « esthétique », regard d’émerveillement devant la beauté (que se soit celle d’une personne, de la nature…).
Les œuvres d’art devaient reprendre une fonction sociale, il fallait compléter la lecture de l’historien de la culture.
L’art conceptuel : notre perception spontanée n’accorde à ces formes d’art pas de statut artistiquenotable. Ce qui était important, c’est de comprendre que derrière ces œuvres il y a un message morale, que l’auteur du message est un artiste et qu’il conférait à donner au message le statut d’œuvre d’art. Le discours de l’artiste tente de faire rentrer dans le discours de l’art un acte qui contribue à donner un message.
négation des formes d’art que l’on connaît le plus, nouvelles formes d’art(happenings) impliquent que l’on ne peut plus faire de l’art comme à l’époque de Michel-Ange, Manet… ou les couleurs, les formes ont été exploitées.
4 minutes 33, œuvres de silence. idée aux publics : le silence est déjà peupler de bruits, le compositeurs n’est pas obligé de créer de la musique. Le commentaire à autant de valeur que l’œuvre d’art en elle-même.

Contraste énorme entre lesartistes du passé et les artistes contemporains. Les premiers sussitent une admirations fixe, tandis que les deuxièmes induisent des débats.
Les artistes ont été impliqué dans ces débats. La musique n’est pas vraiment un art évident, a part pour les musiciens qui sont capables de penser en musique… Très longtemps la seule musique qui ai été digne de commentaire : l’opéra. Discours évident pour ceuxqui sont capable de comprendre la musique.

Musique au monde réel : la mimésice. Langage autonome pour s’émanciper de la parole, un langage qui nous parle de l’infini. (Haufmanne romantique…)

Perception de l’art et du réel : fin du 19e, fin de l’impressionnisme, à fait introduire la théorie scientifique (composition des couleurs, lumières).

On a parlé des relations de l’art au réel, etdes fonctions du discours entre la relations des hommes, pas seulement comme commentaire de l’art mais aussi en tant que discours. Discours comme forme de réthorique. (But de la réthorique, raison pour laquelle ce type de discours est né, à quel époque).
Le discours de l’art, mais également l’art DU discours. Dans le design, le discours était explicite. Les originies des discours de l’art.Le prof gay :
Est-ce que chez Platon il y a une théorie explicite de l’art ?
Les discours des Anciens sur les arts plastiques peuvent paraitre à un regard contemporain, décevants ou insuffisants pour comprendre l'art gréco-romain et le statut de l'ouvre d'art antique. Pourquoi ?
Parce que la catégorie d'art antique est ans une large mesure une construction de la cultureeuropéenne moderne, à partir de la Renaissance.

La miss

Mise en avant dans les années 60-70 et aux USA, deux phénomènes importants :

1. Maitrise des discours sur l'art par les artites propre à cette période, ces discours sur l'art, les artistes ne les laissent pas aux critiques d'art, au contraire les artistes (qui sont formés àl'université) vont assumé plus que jamais, assumé leur discours sur leur propres oeuvres. Les discours passent dans leurs camps. Ces artites là sont plutôt des intellectuels, artistes théoriciens.

2. Emergence de nouvelles procédure artistiques, de nouvelles manières de faire, outils : parmi elles il y a le langage, le langage devient un véritable matériaux artistique. Ce...
tracking img