L'art royal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1301 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Art Royal
Er:. L:.
[pic]
Je dois bien avouer que je lorsque mes jumeaux m’ont donné le thème de ce séminaire, j’ai tiré une drôle de tête. L’Art Royal. Je ne me sentais pas très inspiré. Soit. C’est d’autant mieux car j’aime découvrir de nouvelles choses.
J’ai néanmoins été surpris car de ma première recherche, je découvris un sous-chapitre traitant de l’ArtRoyal issu d’un chapitre dévoué à la maîtrise. Aurais-je passé des étapes ?
Selon les recherches effectuées, il semblerait donc que cette appellation date du Moyen-âge. Elle désignerait en priorité l'activité, tiens donc, des alchimistes. Egalement parfois dénommée le Grand Art, avant de dériver vers certaines pratiques magiques, puis occultistes, avant de réapparaître dans la psychologie moderne,notamment dans les travaux de Jung.
Les Francs-maçons eux, incorporent l'Art Royal dans l'étude de leurs sujets maçonniques et ils se plaisent souvent à faire remonter leurs traditions jusqu'aux lointaines origines des premières civilisations.
Selon la théorie de l’évolution, on peut avancer que le langage, élément unique liée à l’activité humaine, a donné naissance à la théorie et l'activitémanuelle à la pratique. Le développement humain étant étroitement lié au développement des deux éléments. 
Le développement du génie humain peut facilement s'expliquer par la nécessité, par la volonté de survie. Mais peut on raisonnablement expliquer le développement du génie humain, tout d'abord dans l'architecture sacrée, des pyramides aux cathédrales, par le seul concept de la nécessité ?Pour des ouvrages militaires, des routes et des habitations certainement mais quid de l'architecture sacrée ?

Depuis l'apparition des premières civilisations sédentaires, l'architecture et plus précisément l'Art « Sacré » fait son apparition, et révèlent les capacités créatrices des hommes.
Ces édifices sacrés auraient-ils un sens, une raison d'être ? On peut admettre qu’ils aient parfois perduavec le temps leur signification originelle. Leur message, qui formait le ciment de ces sociétés dont certaines ont disparues, nous interpelle encore, si nous voulons aller plus loin que de simples considérations matérialistes. 
Mais si ces constructions nous interpellent, ce n’est pas pour leur seule affectation religieuse, mais pour leur valeur architecturale et sculpturale, pour un contenu quenous ressentons, à défaut de l'expliquer rationnellement.
Lorsque nous étudions ces chefs-d’œuvre, nous nous penchons sur des ouvrages achevés, que nous détaillons pour en comprendre les structures, la géométrie, la beauté, etc. Cette démarche est efficace, et nous apprend beaucoup. Quelques-uns vont plus loin encore et tentent de redécouvrir les techniques oubliées de mise en oeuvre de cesédifices colossaux. Mais au-delà du résultat et des techniques de mise en oeuvre, il semble qu’il y ait « quelque chose » de constant, d'immatériel, qui a permis la réalisation de ces chefs-d’œuvre.
L'Art Royal est donc avant tout un art, c'est à dire un savoir-faire, une mise en oeuvre, une pratique, non pas une théorie : il est lié à la fonction humaine.
Mais pour exister en tant qu’Art Royal, ildoit comprendre une dimension transcendantale. Par transcendance, il faut comprendre quelque chose de plus qu'une simple activité rationnelle, tournée vers une finalité pratique ou en vue de l'obtention d'un résultat concret, quantifiable, qu'il s'agisse d'argent, de reconnaissance publique ou de tout autre avantage précis. 
La Renaissance marque à ce sujet le tournant historique du monde ancien etdu monde moderne. La Franc-maçonnerie suit le mouvement mais ne le précède pas. Plutôt que de se mettre au service des monarques et des nobles, elle s'éloigne du monde actif, opératif, pour se retrancher dans un monde théorique, spéculatif. Les secrets de fabrication tombent en mains profanes et sont transmis par des modes devenus aujourd'hui conventionnels, c'est à dire par les écoles et les...
tracking img