L'art

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2794 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
C O R R I G É
Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Introduction
Celui qui possède la vérité considère souvent que celle-ci est bien connue, et qu’elle frappe les yeux. Mais mettre sous le coup de l’évidence ce savoir est justement ce qui peut le rendre discutable. Car celui qui prétend posséder la vérité s’y arrête, sans mettreen œuvre tous les moyens nécessaires pour la vérifier. Sa vérité devient immédiate, sans l’apport de la construction nécessaire pour pouvoir la justifier de bout en bout. Ainsi, s’interroger sur les critères de la vérité, et sur la certitude qui nous y attache, n’est-il peut-être pas suffisant. La vérité établie ne peut-elle pas, sans cesse, être remise en cause ? Et n’est-ce pas cette vérité,celle d’une incertitude, qui peut finalement, seule, être l’objet de notre savoir ?

1. Les critères de la vérité
A. La démonstration Pour savoir si ce que l’on dit est vrai, il est nécessaire de trouver des critères qui permettent de le confirmer. Le premier critère, et sans doute le principal, réside dans notre pouvoir de démonstration. Il s’agit de convaincre (autrui, mais aussi soi-même), parle pur raisonnement, que ce que l’on dit est vrai. Pour cela, il faut être capable d’établir un enchaînement nécessaire entre des
© Hatier 2007

ts d’oral

La morale

La politique

La raison et le réel

LA VÉRITÉ • SUJET

24

causes et des effets (pour la déduction), ou inversement des effets à des causes (pour l’induction). Dans cet enchaînement, toutes les étapes du raisonnementdoivent pouvoir se justifier et montrer leur cohérence logique, c’est-à-dire leur absence de contradiction. C’est un enchaînement formel, de raison à raison, qui a le mérite, contrairement à une démarche intuitive ou expérimentale, d’avoir une portée générale. Dans cette méthode, les mathématiques constituent un modèle. Ainsi, lorsque par exemple Thalès s’intéresse au lien entre une droite et uncercle, en géométrie, il se demande comment la droite doit couper le cercle pour que les deux parties soient égales, et donc pour que la droite passe par le centre. Et il montre alors que c’est le diamètre qui mesure le cercle. Cette réponse ne vaut pas pour un cercle particulier, mais pour tous (elle concerne un cercle idéal, ou quelconque), ce qui permet de réfléchir à la nature du cercle engénéral. La démonstration, ici, nous assure de la solidité de notre raisonnement, et par suite de notre discours, puisqu’elle se vérifie à chaque fois, et donne la condition de possibilité de l’existence d’une chose, comme ici le cercle. B. La vérification Mais la démonstration n’est pas le seul critère qui nous dit que ce que nous affirmons est vrai. Le second critère sur lequel nous pouvons nousappuyer est celui de la vérification. En effet, seule l’expérience sensible peut nous convaincre que ce que nous pensons, ou disons, correspond à quelque chose dans le réel. Pour un empiriste comme Hume c’est d’ailleurs, en dernière instance, le seul critère valable. Car une expérience n’est possible que si quelque chose du monde extérieur vient nous toucher effectivement. C’est dans le moment même dela présence de cette chose qui vient nous affecter que nous pouvons, intensément, la vérifier. Par comparaison, toutes les idées qui viennent de notre réflexion font pâle figure, car leur réalité n’est que possible, et ne permet pas une distinction tranchée entre le rêve et le réel. Même si le raisonnement prépare une expérience, et la rend possible au niveau logique, il faudra attendrel’expérience pour en être parfaitement sûr. Ainsi la science est parsemée, dans son histoire, de ces temps de battement où une théorie était en attente de sa confirmation au niveau des faits, qu’il s’agisse de la loi de la chute des corps, chez Galilée, ou de la théorie de la relativité chez Einstein. À partir du moment où la vérité admise est constatée, elle ne fait plus partie des fictions que peut...
tracking img