L'art

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1917 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'art désigne le savoir-faire de l'artisan, la maîtrise technique mais ce terme tend plus de nos jours à être réservé à la création artistique. Cependant l'œuvre d'art et la création artistique ne s'expliquent pas seulement pas l'acquisition d'une certaine maitrise. L'art évolue au cours des siècles et change donc sa conception traditionnelle et remet en question une quelconque définition del'art. L'absence de repère entraîne des interrogations tel que de savoir si nous pouvons trouver une vérité en art, et quelle définition ou quels critères pourrions nous attribuer à l'art ?

Lorsque l'on porte un jugement esthétique sur une œuvre, nous avons tendance à dire que t'es ou tel œuvre est belle, ce qui grammaticalement renvoie à l'œuvre elle même et donc prétend à la vérité. Maisparadoxalement nous ne parlons pas de l'œuvre mais nous parlons de nous et du plaisir qu'elle nous procure et il semble naturel aux humains de partager ce plaisir ressenti. Il faut différencier le beau et l'agréable, Kant définit le beau comme " ce qui plaît universellement et sans concept " alors que ce qui est subjectivement agréable n'est pas forcément universalisable. Cependant il est difficile dedéfinir ce qui est beau, et de savoir si ce critère est indispensable à une œuvre car nous avons tous des goûts différents, Hume dit« La beauté n’est pas une qualité inhérente aux choses elles-mêmes, elle existe seulement dans l’esprit qui la contemple et chaque esprit perçoit une beauté différente ». Plusieurs points posent problèmes, tout d'abord le déterminisme social, par exemple nous ne venonspas tous d'un même milieu social, et nous goûts sont le plus souvent régies par celui dans lequel nous vivons. Puis la diversité culturelle est aussi un obstacle, par exemple avant la construction du quai Branly l'art africain n'était pas représenté dans les musées car on considérait que seul l'éthologue pouvait s'y intéresser, on n'y voyait pas de dimension esthétique, il était plutôt regardécomme une collection d'objets magiques, renseignant sur les rites, les croyances religieuses plutôt que sur les œuvres. De plus, l'évolution des formes esthétiques qui se renouvellent indéfiniment au sein d'une même culture est aussi un obstacle car il est difficile de faire accepter la nouveauté dans une culture qui n'est pas prête à reconnaitre la valeur artistique d'un mode d'expression jusque làinédit. On peut donc dire que le beau renvoi plus à la vérité mais n'est pas pour autant un critère indispensable.

Bien que l'on ai dit précédemment que l'évolution de l'art posait problème la nouveauté était difficile à faire accepter, il ne faut pas confondre l'Histoire de l'art avec un progrès ou un dégénérescence, c'est un renouvellement indéfini des formes esthétiques. L'art ne possèdepas de définition concrète car sinon ce serait sa mort, puisque les artistes reproduiraient indéfini la même chose. Or, être un artiste c'est créer, transgresser des règles, bouleverser les codes, les conventions et les canons esthétiques, Manoel de Oliviera dit " Toute grande œuvre est un délit ". L'art est le domaine de la réussite individuelle, on ne peut pas comparer deux grands artistescomme par exemple Léonard de Vinci et Picasso car chaque artiste représente un sommet de l'art incomparable à un autre. Mais il ne suffit pas, pour être un artiste, de faire un dessin sur le coin d'une feuille, il faut travailler son œuvre et sa finalité. Le vingtième siècle à montré que la finalité de l'art n'était pas nécessairement le beau mais l'expression. Par exemple, Le cri de Munch qui est untableau particulièrement expressive, il renvoie à la solitude et à l'angoisse de l'Homme, le spectateur ressent ce trouble et cette peur du personnage centrale. Dans la musique aussi la recherche esthétique n'est plus celle de la beauté, comme dans Le pierrot lunaire de Schönberg, c'est une musique dodécaphonique, composée à partir de dissonances, Schönberg ne l'a pas écrite pour séduire mais...
tracking img