L'art

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1969 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les oeuvres d'art sont d'une infinie solitude, rien de pire que la critique pour les aborder. Seul l'amour peut les saisir.( Rainer Maria Rilke)

Aujourd'hui, nous sommes dans une société d'art, au sens ancien l'art veut dire tout savoir-faire humain, toute pratique produisant un résultat non naturel, au sens esthétique moderne, il signifie une production ou une création d'oeuvres destinées àplaire, c'est-à-dire à susciter par leur aspect, une appréciation esthétique positive. Nous sommes souvent voués à critiquer ces oeuvres d'art dans le but de les comprendre, mais nous remarquons souvent que cette critique peut s'avérer difficile, car nous devons distinguer plusieurs paramètres plus ou moins complexes. Dans ce cas, il semblerait que le plaisir esthétique soit toujours unecompréhension de l'oeuvre, un dialogue intérieur avec elle. Pourtant comprendre une oeuvre d'art suppose un certain degré de culture artistique mais aussi une interprétation des intentions et volontés de l'artiste. Dès lors, faire coïncider le plaisir esthétique avec une connaissance se serait presque ruiner la possibilité même pour un grand nombre de personne de pouvoir aimer une oeuvre d'art. En effet,par notre expérience, il semble que l'on puisse aimer une oeuvre d'art sans en saisir tout le sens. Mais le regard ne serait-il pas aveugle? Rainer Maria Rilke citait dans les Lettres à un jeune poète: « Les oeuvres d'art sont d'une infinie solitude, rien de pire que la critique pour les aborder. Seul l'amour peut les saisir. » Nous allons approfondir cette citation afin de mieux la comprendre eten distinguer ces différents paramètres. Nous avons bien compris qu'ici connaissance et amour sont étroitement liés. C'est ce qui va nous permettre de parfaire notre réflexion.

Tout d'abord, il convient de dire que le plaisir esthétique et la compréhension de l'oeuvre vont de paire. Percevoir que le plaisir esthétique, donc aimer une oeuvre d'art, est possible sans pour autant la comprendre. Ceserait sans doute faire la confusion entre sensualité et la sensibilité. En effet, une musique rapide, tonique, lente etc. peut nous plaire comme un tableau, mais si nous réduisons notre plaisir à ce seul paramètre alors nous pouvons dire que nous n'aimons pas tant l'oeuvre d'art pour elle-même que pour la sensualité qui s'en dégage; sensualité comprise comme séduction des sens. Nous pouvonssaisir tout cela grâce à la définition du beau. Le «  beau » est ce qui plaît universellement et sans concept. Grâce à cette définition, nous distinguons que la séduction des sens, dans la contemplation esthétique n'a pas de rapport avec le plaisir esthétique que doit procurer une oeuvre belle et digne d'amour. En effet, c'est ce que nous constatons avec l'art contemporain qui a cette capacité à nouschoquer. Par exemple, nous aimerons pas une oeuvre du domaine de la peinture moderne souvent très abstraite si nous ne comprenons pas le sens de son oeuvre qui a pour but principal d'éveiller les sens à travers différentes couleurs. La compréhension permet d'admirer l'oeuvre à sa juste valeur et de dépasser le simple banale de l'artifice technique. Nous trouvons dans certaines oeuvrescontemporaines un objet solitaire qui paraît insignifiant et personne n'aime l'objet technique en tant que tel lorsqu'il est dans son usage conventionnel dans des toilettes publiques. Ce n'est donc que lorsqu'on comprend l'enjeu et l'intention de l'artiste que l'on peut aimer cette oeuvre d'art. Le plaisir esthétique est ici directement lié à sa compréhension du sens et du message de l'oeuvre d'art. En cesens, nous comprenons bien que l'amour en art est étroitement lié à la compréhension. Sans culture, le regard est trop vaste, il n'en saisit pas l'essence même de l'oeuvre d'art ni sa signification. Si nous ne comprenons pas l'oeuvre en question, nous sortons du domaine esthétique pour être dans celui de la séduction. Dès lors, ce n'est plus l'oeuvre d'art en tant que telle que nous contemplons...
tracking img