L'asie oriental

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4493 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'Asie orientale, une aire de puissance en expansion

Introduction

La partie orientale de l'Asie est caractérisée par un dynamisme économique très fort depuis une trentaine d'années avec un démarrage décalé de ses différentes composantes : le Japon dans les années 60, les Dragons dans les années 70-80, les Bébés tigres et la Chine depuis les années 90. Cette zone est aussi le premier foyerde peuplement de la planète et est dans son ensemble fortement marquée par la civilisation chinoise. La partie définie par le programme s'intéresse au Japon, à la Chine littorale incluant Hong-Kong et aux 3 dragons restants, elle ne s'attache donc qu'à une petite partie de l'Orient asiatique, mais cette partie joue un rôle croissant à l'échelle mondiale et un rôle essentiel à l'échelle régionale.Quels sont les facteurs de puissance ? Comment s'organise l'espace ?

I. Un atout majeur : la population

1. Le premier foyer de peuplement de la planète

L'Asie orientale dans son ensemble comprend 1,4 Milliards d'habitants : soit 23% de la population mondiale ; cette population est concentrée dans la zone cernée par le programme : environ 800 millions d'habitants.
• les densités sontsupérieures à 300 hab/km² à l'exception de la Chine, mais si l'on ne considère que la partie littorale, on est largement au dessus.
• les populations se concentrent dans les plaines et les collines et peu dans les montagnes => dans ces plaines, les densités rurales sont souvent égales à 600-700 hab/km2.
• la zone étudiée comprend une cité-Etat : Singapour => on y trouve de très fortesdensités mais il s'agit alors de densités urbaines.
La plupart des indicateurs démographiques sont des indicateurs de pays riches :
• l'indice de fécondité est bas : la fécondité est partout en dessous du seuil de renouvellement. En Chine c'est le fait d'une politique impérative de limitation des naissances.
• natalité et mortalité sont faibles : population jeune qui limite volontairementles naissances => maîtrise de la contraception (dès 1951 au Japon)
• L'espérance de vie est élevée, même si la Chine est encore en retrait.
• Mais l'ensemble se distingue des pays riches par la jeunesse de la population et le déséquilibre du sex ratio, en particulier en Chine.

Document de complément
Quelques indicateurs démographiques
| |Chine |Japon |Corée du sud |Taïwan |Singapour |
|population (Mhab) |1300 |128 |48 |23 |4,5 |
|densité (hab/km2) |133 |336 |491 |626 |6600 |
|taux d'urbanisation (%) |35 |80 |82 |84 |100|
|indice de fécondité |1,7 |1,3 |1,3 |1,3 |1,4 |
|taux de natalité (‰) |13 |9 |12 |11 |11 |
|taux de mortalité (‰) |6 |8 |5 |6 |4 |
|espérance de vie des femmes (ans)|73 |85 |80 |79 |81 |
|espérance de vie des hommes (ans) |69 |78 |72 |73 |77 |

Source : Populations et sociétés, n°392, 08/2003
La métropolisation est forte :
• Les métropoles ont une croissance très rapide en particulier en Chine qui rattrape sonretard. Cette augmentation est due :
o à une augmentation rapide de la population, malgré les politiques de limitations, car la population est jeune.
o à un exode rural longtemps freiné ou interdit, mais qui s'exprime fortement depuis une dizaine d'années et est lié au déséquilibre national.
• On observe une modification totale des villes qui s'occidentalisent avec...
tracking img