L'assemblage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1008 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'assemblage

Assembler, c'est avant tout réunir, unir, joindre plusieurs éléments entre eux de manière définitive ou non.
Monter / démonter : procédure nécessitant des gestes et des techniques qui dépendent du lien ( liant, clous, boulons, colle, scotchs etc ... ).
Il faut également interroger la fonction que revêt la collecte des éléments trouvés, s'ils sont naturels ou artificiels.Finalement, assembler se rapproche du terme bricoler. Assembler et bricoler ont les mêmes actions, ceux du réemploient du recyclage d'appropriation, de mixage et par extension de détournement rattaché à la pratique d'assemblage.
Ce terme d'assemblage est apparu avec le mouvement du Nouveau réalisme. Le groupe des Nouveaux Réalistes est fondé en 1960 par le peintre Yves Klein et le critique d'artPierre Restany à l'occasion de la première exposition collective d'un groupe d'artistes français et suisses à la galerie Apollinaire de Milan. Ils prennent position pour un retour à la réalité, et préconisent l'utilisation d'objets prélevés dans la réalité de leur temps, à l'image des ready-made de Marcel Duchamp. Cette conception s'incarne dans un art de l'assemblage et de l'accumulation d'élémentsempruntés à la réalité quotidienne.
Dans l'assemblage, il y a plusieurs façon d'appréhender ce terme. On trouve dans un premier temps l'utilisation d'objets comme matériau. Par exemple, les accumulations d’Arman, un objet usuel, est utilisé en multitude dans un assemblage déterminé par la nature de l'objet. Le mouvement, la couleur, et les effets plastiques font partie de ce « nouveau regard surl'objet ».Le matériel n’est pas détourné, il est utilisé pour travailler un mouvement et devient matériau. Une autre manière de transformer un matériel en matériau selon César, c’est sa mousse de polyuréthane, c’est un matériau presque vivant qui échappe au contrôle de l’artiste, la matière se fixe ses propres limites, et l’œuvre devient indépendante du projet plastique.L’analyse du processusd’assemblage par incrustation de débris a engendré une nouvelle circulation du regard entre surface et profondeur. Elle révèle comment l’empreinte des objets et son fonctionnement en négatif accentuent l’aplatissement généralisé, une certaine forme de superficialité.
Edward Kienholz, autre artiste californien majeur, a été remarqué par son emploi de l’objet télévision à partir de 1964. Il a engagé unmode opératoire propre, avec et contre son médium : en attestent les nombreux assemblages télévisuels, de différentes typologies (meuble en entier ou éléments du réel assemblés et agglomérés pour former une réinterprétation du téléviseur), y compris au sein de productions à plus grande d’échelle. En exploitant les paramètres issus de la propre résistance de l’objet et en transformant le téléviseuroriginel, Kienholz questionne de manière sous-jacente les limites caricaturales de l’objet télévision. En corrélat physique de l’intention subversive de l’artiste contre les médias, l’objet médiatique se pose en leitmotiv. C’est au principe de la communication – une autre forme d’assemblage – qu’il s’attaque ainsi.
Nous trouvons aussi, dans l'assemblage, l'objet comme rebut.L’œuvre de DanielSpoerri rend compte de la société de consommation qui mange, il se sert dans les poubelles de ses voisins, de ses congénères. Il s’agit du détournement d’un moment important de la journée, qui est figé et réinvesti dans l’art. La résine est affichée contre le mur comme une toile.
Il a la volonté de fixer le temps d’un moment censé être agréable alors que la société veut de plus en plus nous lemarchandiser, et nous presser. Le repas n’est plus le moment convivial qu’il était avant, il devient la nouvelle cible des grosses sociétés de consommation, on se retrouve presque dans une succursale d’une enseigne de la restauration rapide alors que l’on est chez soi. Faire vite, faire simple, peu importe que ce soit vraiment bon. Il faut faire vite, se nourrir, manger, boulimiquement, pour se...
tracking img