L'assommoir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (529 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Premièrement l'ordre chronologique de cette pièce de théâtre n'est pas respecté, ce qui rend difficile à nous lecteur de nous situer dans le temps.
Tout d'abord la didascalie initiale nous donne desinformations sur le temps par la présence de l'horloge qui à ce moment là sonne dix-sept coups «La pendule anglaise frappe dix-sept coups anglais» or, lors de la première réplique le personnage nousaffirme qu'il est neuf heures «Mme SMITH: Tiens, il est neuf heures».
Mais encore, la pseudo rencontre des Martin dans la scène IV et intrigante puisque dans la scène précédente on nous informe qu'ilsont mariés «Mary, les époux Martin».
De plus, l'anachronisme de la mort de bobby watson est totalement illogique «tu le sais bien, il est mort il y a 2ans tu te rappelles on a été a sonenterrement, il y un an et demi», «Il y a trois ans qu'on a parlé de son décès» les dates de sa mort, et de son enterrement ne se correspondent pas, cela provoque un effet d'irréalité.

Deuxièmement,l'incohérence du récit, nous n'avons aucun repère étant donné qu'il n'y a pas de logique dans les propos des personnages, il n'y a pas réellement d'histoire, pas de fil conducteur. Nous en sommes déboussolé.Par exemple, l'absurdité de ce récit et présent dans ce passage «Et quand n'y a t-il pas de concurrence?», «Le mardi, le jeudi et le mardi», «Ah! Trois jours par semaine?» ou bien la description de lafemme totalement contradictoire dans la scène I «Elle a des traits réguliers et pourtant on ne peut pas dire qu'elle est belle. Elle est trop grande et trop forte. Ses traits ne sont pas réguliers etpourtant on peut dire qu'elle est très belle. Elle est un peut trop petite et trop maigre.»
De plus, tous les personnages se nomment Bobby Watson cela porte quelques confusions et pose des problèmespour les identifier.
Mais encore le poème loufoque de Mary totalement paradoxal «l'eau prit feu, le ciel prit feu, le feu prit feu...»
Enfin, le discours totalement décalé entre les personnages...
tracking img