L'assomoir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1630 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Contexte de création
Septième roman du cycle des Rougon-Macquart, L’Assommoir paraît dans le journal Le Bien public en feuilleton en 1876 et en volume en 1877. Il suscite des réactions passionnées. A gauche, le roman apparaît comme un mauvais coup porté au peuple très défavorablement décrit. A droite, c’est la langue du roman qui choque et la presse conservatrice dénonce la « pornographie » deZola. Mais les jeunes romanciers qui forment l’école naturaliste et publieront avec Zola Les Soirées de Médan en 1880 saluent le roman. L’Assommoir devient vite populaire puisqu’il intègre la culture parisienne. Il est joué dans les théâtres des Boulevards, lieux de réunion des milieux populaires, familiers aussi des guinguettes et des cafés-concerts. Le roman atteint des tirages considérables.Aujourd’hui, il s’en vend toujours plusieurs centaines de milliers par an. Grâce à ce roman, Zola accède définitivement à la notoriété et les droits qu’il perçoit lui permettent de s’offrir la propriété de Médan.

Comment définir le projet de Zola ?
Dès 1869, le roman est une étape de la réalisation du contrat liant Zola à ses éditeurs pour dix œuvres. Il s’inscrit dans un projet réaliste dontl’auteur fixe les grandes lignes avant même 1870, dans divers articles de journaux. Zola entend s’opposer à l’idéalisme romanesque. Aux romanciers moralisateurs, il préfère les frères Goncourt, Flaubert et Balzac. Il écrit d’ailleurs dans la préface du roman : « L’Assommoir est le premier roman sur le peuple qui ne mente pas et qui ait l’odeur du peuple. » Zola veut donc congédier l’image romantique dubon peuple chère à Hugo et à Jules Michelet, historien républicain idéaliste. L’écrivain doit observer le peuple et vivre dans son temps. Zola lui-même a mené une jeunesse modeste dans les mansardes d’étudiants parisiens, près des étages des maisons ouvrières du sud du quartier latin, non loin de la rue Tournefort où Balzac avait situé l’intrigue du Père Goriot. Dans La Tribune, journalrépublicain d’opposition à l’Empire, il écrit : « Les ouvriers étouffent dans les quartiers étroits, fangeux où ils sont obligés de s’entasser. Ils habitent les ruelles noires qui avoisinent la rue Saint-Antoine, les trous pestilentiels de la vallée Mouffetard… Chaque nouveau boulevard qu’on perce les jette en plus grand nombre dans les vieilles maisons des faubourgs. Quand le dimanche vient… ilss’attablent au fond des cabarets. Mais ouvrez l’horizon, vous verrez le peuple quitter les bancs du cabaret pour les tapis d’herbe verte. » Zola a vécu plusieurs années au contact des artisans et ouvriers parisiens. Il a connu les mœurs populaires par sa famille maternelle et sa femme. Les peintres impressionnistes qu’il apprécie prennent volontiers comme sujets des scènes quotidiennes telles que gares,cabarets et repasseuses. Zola veut donc aller au-delà de Balzac, de Sand ou de Hugo et de ses mythologies populaires, en installant les basses classes au centre du roman. Il conçoit délibérément L’Assommoir comme un roman ouvrier, occupant la septième place du cycle des Rougon-Macquart. Il refuse le prêche idéaliste et défend par exemple la peinture réaliste de Courbet. Comme pour ses autres romans,Emile Zola réalise un dossier préparatoire de 75 feuillets de notes, ce qui est peu comparé à Germinal qui en réunit plus de 300. Ce dernier comprend des articles sur la condition ouvrière, un article de Francique Sarcey démythifiant l’image convenue du « bon peuple », des faits divers relatifs à la violence issue de l’alcoolisme, des listes de mots argotiques, des notes sur les métiers et lesconditions de la vie ouvrière, des observations personnelles sur le quartier de la Goutte d’Or. Enfin, le dossier comprend des notes sur le livre Le Sublime ou le travailleur comme il est en 1870, d’un ancien ouvrier devenu entrepreneur fabricant de boulons, Denis Poulot. Il étudie la condition ouvrière et les méfaits de l’alcoolisme et préconise des réformes progressistes en réponse à la...
tracking img