L'attentat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4511 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture :

Titre du livre :

L’attentat, Edition Julliard, Paris, 2005

Présentation de l’auteur :

Yasmina Khadra est le pseudonyme de l'écrivain Mohammed Moulessehoul, né le 10 janvier 1955 à Kenadsa dans la wilaya de Bechar dans le Sahara algérien. Ses œuvres ont été traduites dans plus de 22 pays.
Mohammed Moulessehoul est un ancien de l’armé Algérienne. Ilchoisit en 1997, avec le roman Morituri, d'écrire sous pseudonyme. Diverses raisons l'y poussent, mais la première que donne Moulessehoul est la clandestinité. Elle lui permet de prendre ses distances par rapport à sa vie militaire et de mieux approcher son thème cher : l'intolérance.
Il choisit de rendre hommage aux femmes algériennes et à son épouse en particulier, en prenant ses deux prénoms,Yasmina Khadra, et ne révèle son identité masculine qu'en 2001 avec la parution de son roman autobiographique L'Écrivain et son identité tout entière dans L'imposture des mots en 2002. Or à cette époque ses romans ont déjà touché un grand nombre de lecteurs et de critiques.
Khadra illustre également « le dialogue de sourds qui oppose l'Orient et l'Occident » avec les trois romans : Les Hirondellesde Kaboul, qui raconte l'histoire de deux couples Afghans sous le régime des Talibans ; L'Attentat, roman dans lequel un médecin arabe, Amine, intégré en Israël, recherche la vérité sur sa femme kamikaze ; Les Sirènes de Bagdad, relate le désarroi d'un jeune bédouin irakien poussé à bout par l'accumulation de bavures commises par les troupes américaines.

Résumé de la vie de l’auteur :
• 10janvier 1955 : naissance à Kenadsa (Sahara algérien) d'un père infirmier et d'une mère nomade
• 1956 : son père rejoint les rangs de l'ALN. Blessé en 1958. Devient officier de l'ALN en 1959 
• Septembre 1964 : à neuf ans, son père me confie à une école militaire (Ecole Nationale des Cadets de la Révolution, pour faire de lui un officier 
• 1973 : il termine son premier recueil denouvelles "Houria" qui paraîtra onze ans plus tard
• Septembre 1975 : il part à l'Académie Militaire Inter-armes de Cherchell, qu’il quitte en 1978 avec le grade de sous-lieutenant. Il rejoint les unités de combat sur le front ouest 
• Septembre 2000 : près trente six ans de vie militaire, il quitte l'Armée pour se consacrer à la littérature (il part à la retraite avec le grade decommandant).
• En 2001, après un court séjour au Mexique, avec sa femme et ses trois enfants, il vient s'installer en France, à Aix-en-Provence, où il réside encore.

L’attentat n’est pas le dernier livre de Yasmina Khadra écrit, c’est en fait presque le dernier (deux sont sortis après). Cet écrivain a toujours écrit sur les thèmes de l’intolérance et des relations Orient / OccidentRésumé du livre :

La première page du livre nous donne une terrible idée de ce que peut être un attentat à la bombe.
Amine Jaafira, à force d’études et de sacrifices de son père, est devenu un des chirurgiens très cotés de sa ville. Et ce malgré qu’il est Arabe et même Bédouin d’origine.
Très rapidement il a choisi la nationalité israélienne qui s’imposait pour sa réussite. Il est marié avec Sihemmais n’a pas d’enfant. Ils forment un couple apparemment très soudé et amoureux l’un de l’autre. Il y a cependant une légère faille chez Sihem. Comme beaucoup d’Arabe de la région, elle a eu une jeunesse difficile et a dû subir pas mal d’humiliations.
Pendant qu’Amine discute avec Ezra Benhaim et Kim, une autre chirugienne ancien amour d’Amine, un attentat éclate à proximité. Ils se préparenttous à recevoir un nombre important de blessés et à opérer pendant des heures.

Sa journée enfin finie, Amine rentre chez lui. Ce ne sera pas facile car, il se verra interdire son chemin habituel par la police en vertu de la notion de « délit de sale gueule » de par sa physionomie arabe.

Enfin il arrive chez lui et est étonné de ne pas y trouver sa femme l’attendant. Elle était partie depuis...
tracking img