L'autobiographie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1069 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’autobiographie

I Définition
Le terme autobiographie est apparu au début du XIXe siècle. Il est formé de trois mots grecs : graphein (écriture), bios (vie) et autos (par soi-même). Philippe Lejeune a défini ce terme dans L’Autobiographie en France : « Nous appelons autobiographie le récit rétrospectif en prose que quelqu'un fait de sa propre existence, quand il met l'accent principal sur savie individuelle, en particulier sur l'histoire de sa personnalité. »
L'écriture autobiographique concerne tous les récits de vie : il peut s'agir de la vie d'une personne réelle (par exemple un écrivain) ou de la vie d'un personnage fictif.
Au XVIe siècle, avec l’humanisme, le genre s’affirme grâce à l’intérêt centré sur l’individu. On le voit avec Montaigne et ses Essais, bien que l’absence dechronologie nous défende d’y apposer le nom d’autobiographie au sens strict. Néanmoins, pendant la période classique, elle ne connaît guère de véritable avancée, car on apprécie peu de parler excessivement de soi (« Le moi est haïssable », selon Blaise Pascal). C’est un peu plus tard, en 1782 que Rousseau écrit la première véritable autobiographie — au sens moderne du terme : les Confessions(d’aucun tiennent néanmoins les Essais de Montaigne pour l'œuvre fondatrice du genre). L'autobiographie se reconnaît par la présence de la première personne du singulier dans le texte.

La première autobiographie « reconnue » en tant que telle est celle de Rousseau, Les Confessions datant du XVIIIe siècle (dont le titre a été inspiré par Confessions de saint Augustin qui, elles, ne correspondent pasexactement aux critéres de l’autobiographie : en effet, bien qu’elles soient l’une des premières œuvres d’introspection, les Confessions d’Augustin n’ont pas pour but de mettre l’accent sur la singularité individuelle de l’auteur, mais au contraire de présenter sa vie comme un cheminement intellectuel et spirituel caractéristique de la condition humaine en général ; elles s'inscrivent de plus dansune démarche religieuse visant à convaincre le lecteur de l'importance de la rédemption). Le récit qui a cependant lancé le genre autobiographique reste Essais de Michel de Montaigne.

II Les critères et différentes formes

Pour qu'il y ait autobiographie, il faut que soient réunis les critères suivants :

- La forme de l'oeuvre : un récit, en prose ;
- Le thème de l'oeuvre : histoire d'unevie et d'une personnalité réelles ;
- Le moment de l'écriture : il se situé après les faits, il est donc rétrospectif ; la narration est dite ultérieure ;
- L'énonciation adoptée : généralement la 1° personne avec identité entre auteur, narrateur et personnage ; cette identité s'accompagne d'une sorte de contrat établi par l'auteur, qu'on appelle pacte autobiographique ;
La présence d'un pacteautobiographique, qui définit ce que l'autobiographie prétend être : un récit fidèle à la réalité, sans dissimulation ; l'auteur prend ainsi un certain nombre d'engagements avec lui-même et avec son lecteur.

Voici les principaux critères de l’écriture autobiographique :
• le récit à la première personne (je), l’auteur, le narrateur et le protagoniste personnage principal sont une seule etmême personne ;
• le récit est rétrospectif : l’écriture autobiographique intervient après l’événement. Les temps verbaux utilisés sont le passé et le présent (par exemple, l’auteur peut porter un regard d’adulte sur l’enfant qu’il était) ;
• l’écriture autobiographique suppose une réflexion approfondie sur le moi ce qui constitue l’individualité
d’un être humain :l’autobiographie retrace la genèse manière dont
cette individualité
s’est construite d’une individualité.
• l’autobiographie est généralement en prose, mais il existe des écritures autobiographiques en vers :
o Queneau, Chêne et chien[pic] ;
o Roubaud[pic], Quelque chose noir ;

III Les enjeux autobiographiques

Le destinataire, On en distingue généralement trois :...
tracking img