L'autobiographie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1086 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1.QUESTION
Dites ce qui motive pour chaque auteur l'entreprise autobiographique.

Document A :
Jorge Semprun a commencé à écrire L'écriture ou la vie le lendemain du jour de la libération dy camp de Buchenwald, c'est à dire le 12 avril 1945, contrairement à beaucoup d'écrivains déportés Jorge Semprun écrit très tot, sans doutes par peur d'oublier ( "L'histoire est fraiche en somme.Nul besoind'un éffort de mémoire particulier.") ce qui le motive dans ce texte est de transmettre la véritée.Puis il souhaite associer véritée et faire du témoignage un " objet artistique ", une création.

Document B :
Barbara dans Il était un piano noir...mémoires intérrompues a pour but de se justifier, d'expliquer les raisons pour lesquelles elle a quitté la scene, son adieu définitif à la scene, auspectacle.Aussi de continuer le rapport avec le public.
Barbara parle de sa rupture avec le monde de la scene comme une rupture amoureuse douloureuse et brutale.

Document C :

2.TRAVAIL D'ECRITURE
Dissertation, sujet n°2
En quoi le travail de l'autobiographe s'apparente-t-il à celui de l'historien d'une part, à celui du romancier d'autre part ?

L'écriture autobiographie est un genrelittéraire qui a particulièrement marqué le XXème sièclre.Le mot autobiographie signifie " écriture de soi ", l'auteur raconte sa vie ou une période passée et crutiale de sa vie qui a une visée moralisatrice sur le lecteur.
A ce propos, l'auteur s'apparente autant à un historien qu'à un romancier.
En quoi l'autobiographe travaille t-il a la fois comme historien et comme romancier ?
basée sur lethême de la shoah, des juifs et des camps de concentration.

I) L'autobiographe est un historien.

L'autobiographe est acteur de sa propre vie, il établit alors un pacte autobiographique avec son lecteur, en effet il entreprend dans son récit de tout dire, tout raconter, et surtout dire la véritée.Certains se justifient d'une faute, ou s'expliquent, se livrent, se libèrent d'unpoid, mais d'autres veulent laisser une trace, ils veulent que dans l'histoire on se souviennent d'eux, de leur nom, leur histoire ou leur exploit.
C'est le cas de Michel de Montaigne, dans son avant propros de Les éssais, il souhaite que ses amis, et sa famille se souviennent de lui " Je l'ai voué à une commodité particulière de mes parents et amis : à ce que m'ayant perdu ( ce qu'ils vont fairebientôt ) ils y puissent retrouver certains traits de mes conditions et humeurs, et que par ce moyen ils nourrissent plus entière et plus vive la connaissance qu'ils ont eue de moi ".
Montaigne veut ici que l'on se souviennent de lui après sa mort, et que sa famille, ses amis, ses proches puissent à tout moment lire ce livre et se rapeller de lui autrement qu'a travers une photo, à travers lerécit de sa vie.
Beaucoup d'autres auteurs laisseront une trace dans l'histoire par leurs écrits comme ( ...) ayant vécu un évenement important tel qu'une guerre, la survie des camps etc.

D'autre part les autobiographes sont des historiens dans la mesure ou dans leurs récits ils apportent des preuves sur les êvements et faits qu'ils ont vécu, en quelque sorte les historiens font avancer lesrecherches.Tout d'abbord un historien est un spécialiste de l'histoire, c'est une science qui étudie et cherche à comprendre les faits passés et les êvenements historiques. Ainsi soixante-cinq ans après la libération des camps d'extermination et de concentration des juifs, nous pouvons savoir sans y avoir vécu ce qu'il s'y passait, et comment se déroulait les journées passées au camp ou encorel'extermination et le comportement des nazis comme l'explique et raconte Primo Levy dans son livre Si c'est un homme.
Primo Levy nous fait " vivre " les êvenements qu'il a vécu et surmontés à travers son récit, il raconte dans les détails ses journées, la nourriture, leur travail, ce qu'ils devaient faire pour survivre etc, ce qui offre plus de preuves aux historiens, car les lieux sur les camps...
tracking img