L'automne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1122 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« L'automne » est un poème écrit par Alphonse de Lamartine en 1820 qui fait partie de sa grande œuvre « Les Méditations Poétiques ». Cet œuvre-la pourrait être considéré comme le premier œuvre du Romanticisme en France. Les poèmes dedans sont basés sur les souvenirs d'une amante qu'il a perdue, Julie Charles. Les sentiments exprimaient par Lamartine sont décrits comme ses « soupires de l'âme »,et partout il utilisait l'idée de l'erreur pathétique. Cette notion de « l’erreur pathétique » est la notion que la nature doit être sympa thétique avec l’auteur et les émotions de l’auteur. En suivant le style du romantisme, Lamartine a beaucoup utilisé la nature, le temps qui fuit, l’amour perdu et la peine de mort. Le poème a été écrit trois ans après la mort de Madame Charles, alors sonsentiment était un peu moins triste que celui de « Le Lac », ce qu’il a écrit juste après sa mort. L'émotion qui se manifeste dans « L'automne » pourrait être exprimé comme un calme résigné, mais les aspects de la douleur sont absolument évidents.
Les thèmes du temps qui fuit et la nature sont toujours présents dans le poème. Lamartine choisissait de personnifier le temps qui fuit par l’idée del'automne. L'automne est une période de transition entre la chaleur et la vie vivante de l'été et la vie froide et sans espoir de l'hiver. Ca représente la transition des saisons mentales de l’auteur. L'été pourrait être la joie qu'il avait avec Madame Charles, l'automne pourrait décrire le calme il connaissait dans le poème et l'hiver pourrait être la vie froide sans cette joie ou la mort de saspiritualité. En comparaison à « Le Lac », il semble qu'il acceptait le temps qui fuit et son amour perdu et il s'est préparé pour le passage du temps.
Le poème pourrait être vu comme la lutte entre la tristesse et la mort de Julie et l’espoir de la vie en trouvant une autre amante. C’est aussi représentait par l’idée d’automne et la transition du temps. On peut voir partout que la nature sert àpréserver l’espoir, même avec la perte d’amour et l’hiver qui vient.
La forme du poème est un alexandrin typique du Romantisme, et surtout typiquement du style de Lamartine. Il y a huit strophes et chaque strophe contiens quatre vers. Les rimes de chaque strophe sont croisées (a,b,a,b) et chaque strophe a un mode du rime différent. Lamartine emploie la première voix pour s’adresser à lanature partout, en espérant que la nature sympathiserait avec lui et que la nature comprendrait ses émotions et ses efforts à préserver les souvenirs de son amour.
Pour démontrer l’utilisation de l’erreur pathétique, Lamartine s’exclamait à la nature. Dans la première strophe, il saluait à la nature et il faisait la comparaison entre la douleur de la nature et son douleur qui est évoqué par lepassage du temps. Il reconnaissait le deuil de la nature à cause de la saison qui change et les couleurs qui sont en train de disparaitre. Il reconnaissait aussi la beauté dans les jours qui meurent et le sentiment qui est présent à ses regards, grâce aux mêmes sentiments que la nature expérience au même moment. Dans la deuxième strophe, il espère voir la lumière qui peut combattre le noir etl’obscurité de l’hiver qui s’approche. Ca représente encore son espoir, même si c’est extrêmement petit et le vouloir d’être content dans sa vie de solitude.
Dans le troisième, le lecteur est introduit aux vrais souvenirs de l’amour perdu, Madame Charles. Lamartine utilisait la nature (le jour d’automne) pour trouver le dernier sourire et regard de sa maitresse. Comme la nature est en train demourir, ses souvenirs des derniers moments sont en train de mourir aussi. La quatrième strophe est la strophe le plus sombre. Il a inclus la mentionne de l’espoir évanoui et ses biens il n’a jamais joui et toutes les choses il n’a jamais eu. Ca marque le point dans le poème ou Lamartine rendre compte que la saison a changé et son espoir est presque complètement perdu. C’est aussi le moment où...
tracking img