L'automobile du futur plus propre et multi-énergies (conférence de presse ifp du 6 mai 2004)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1586 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'automobile du futur plus propre et multi-énergies
Conférence de presse du 6 mai 2004 Synthèse de l'intervention de Olivier Appert, Président et Philippe Pinchon, Directeur Moteurs-Energie de l'IFP

Il n’existe pas une solution unique contre la pollution automobile, mais une grande variété d'approches technologiques. On peut donc parler de «voitures propres» avec des technologies dont ledéveloppement, d'ores et déjà engagé, se poursuivra sur de nombreuses années. A quoi ressembleront les technologies moteurs et carburants de la voiture du futur ? «Dans la prochaine décennie, les véhicules qui seront sur nos routes seront proches de ceux que l'on connaît aujourd’hui mais ils seront plus efficaces», a souligné Olivier Appert, Président de l’IFP (Institut français du pétrole). En fait,ce sont les motorisations classiques, essence et diesel, qui vont répondre aux besoins des automobilistes pendant encore un bon moment. Pour l’instant, on n’a rien trouvé mieux et…. «c’est le client qui décide d’acheter ou non le véhicule en fonction du prix», rappelle Philippe Pinchon, directeur Moteurs-Energie de l’IFP. Avec un parc mondial de plus de 500 millions de véhicules et une croissancede 80 % prévue dans les 30 prochaines années, tirée essentiellement par les pays émergents (Chine, Inde), le pétrole va être mis à forte contribution. Les constructeurs vont devoir toutefois relever de véritables défis. Il va falloir, en effet, limiter la consommation des voitures (malgré un poids en hausse de 15 kg en moyenne par année), tout en réduisant les gaz à effet de serre dont le CO2(rejets limités à 140 g de CO2/km en 2008, 120 g en 2012), améliorer l’efficacité des filières énergétiques tout en préparant l’avenir. Face à la problématique des réserves de pétrole par nature finies - celles-ci sont actuellement estimées à 40 ans - et avant l'avènement de solutions alternatives applicables en série, la transition pourrait s’opérer via le gaz naturel, les carburants synthétiques etla combinaison de plusieurs sources d’énergie dont peut être l’hydrogène. 2005 : année des carburants propres Une première étape sera franchie dès l’année prochaine par l’application de la norme Euro IV, édictée par Bruxelles. Outre des seuils encore plus sévères pour les rejets polluants, la législation va surtout se traduire par l’arrivée de carburants plus propres. La teneur en soufre va passerà 50 ppm, ce qui favorisera une meilleure combustion des moteurs à injection directe (essence comme diesel) et surtout une plus grande efficacité des systèmes post-traitement (filtres à particules/FAP, pièges à Nox), nécessaires pour la dépollution. La prochaine étape est déjà programmée avec un abaissement du taux de soufre à 10 ppm en Europe, entre 2005 et 2009. Cependant, les systèmes detraitement des oxydes d’azote et des particules entraînent une surconsommation (+ 5 à 8 % si l’on cumule le FAP et le catalyseur DeNOx). Il faut donc travailler à la fois sur les moteurs et les carburants si l’on veut obtenir un résultat global satisfaisant. L’IFP propose d’ailleurs une solution innovante pour optimiser la combustion, tout en réduisant la pollution, à travers le concept NADI. Celui-cirepose sur le principe d'une combustion pré-mélangée et s'effectuant à basse température. Des tests sont en cours avec les constructeurs. La solution du downsizing Small is beautiful…. En réduisant la cylindrée des moteurs, tout en conservant les performances, les constructeurs vont pouvoir à la fois contenter leurs clients et limiter les rejets de CO2. Un moteur 3 L essence peut ainsi être abaisséà 1,8 L de cylindrée, sans pour autant diminuer les performances. Hormis quelques différences à très bas régime, le moteur conserve la même puissance, mais avec une consommation réduite de 21 %. Des travaux sont conduits dans ce domaine par l'IFP en collaboration

avec des constructeurs. Cette voie très prometteuse devrait inciter les constructeurs à regarder avec un œil neuf le moteur...
tracking img