L'autoportrait

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1223 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
"Connais-toi toi-même. Faut-il en faire le devoir de chacun ? Sans doute que non.
     Ce n'est que dans la mesure où je ne me connais pas moi-même que je peux me réaliser et faire quelque chose.
Seul celui qui se trompe sur soi, qui ignore les motifs de ses actes, peut oeuvrer. Un créateur, qui est transparent à lui-même, ne crée plus" Socrate.
                    
    Qu’est-ce qu’unautoportrait ?   

L'autoportrait est un sous-genre (mineur) du portrait. Curieusement, ce n'est qu'en 1950 que le mot est officiellement admis dans la langue française.
Faire un autoportrait, c'est se représenter soi-même : de face ou de trois-quarts, le corps entier ou fragmenté, avec ou sans mise en scène, seul ou avec d'autres personnages.
. Un autoportrait réussi ne montre pas quel'apparence, mais aussi les sentiments, la personnalité, "l'âme" du sujet.
                        
   Mais pourquoi faire son autoportrait ?  
L'autoportrait, c'est "voici comment je me suis vu à un moment donné", et en même temps "voici comment j'ai voulu que l'on me voit" (sous-entendu : « voilà l'image que je souhaite laisser à la postérité »). Un jeu entre le désir d'authenticité et la façadesociale que l'artiste souhaite généralement préserver (il y a des exceptions), et souvent conforter.           

Mais l'artiste qui se représente affirme aussi : "je suis cette oeuvre", celui qui a été capable de la créer, qui a le savoir-faire nécessaire pour cela. Nombreux d'ailleurs sont les autoportraits ou l'artiste pose « en artiste », ses outils à la main.
A ce jeu de l'autoportrait, tousles créateurs importants se sont prêtés un jour ou l'autre. Certains en ont même fait l'une des composantes majeures de leur oeuvre en se représentant à tous les âges de leur vie : Albrecht Dürer, Rembrandt, Vincent Van Gogh, Egon Schiele, Nan Goldin, Frida Kahlo, Opalka..

I .HISTORIQUE ET TYPOLOGIE D’AUTOPORTRAITS
Historiquement, la plupart des autoportraits antiques, s'il y en eu, nous sontinconnus, l'artiste ne signant pas. Si tel ou tel peintre égyptien s'est amusé à représenter un personnage avec ses propres traits, nous l'ignorerons toujours.
La création de la peinture a été rapportée à la vision de Narcisse se contemplant dans son miroir (Alberti) et se réfère donc directement à l’autoportrait. Au-delà de l'introspection, l'autoportrait fut une manière commode d'exercer satechnique (le modèle le plus facilement disponible étant soi-même).
Quelques rares autoportraits (perdus) sont avérés par des textes dans la Grèce antique : d'après Pline l'Ancien, les artistes grecs pratiquent le genre dès le 4ème  siècle avant JC : Zeuxis ou Iaia de Cyzique par exemple) ; très peu au Moyen-âge, époque où la notion même d'artiste n'existe pas : artisan au service d'un mécène, il nesaurait être question qu'il se mette en avant, même discrètement. Est mentionné sur l'oeuvre celui qui l'a payé, non pas celui qui l'a exécuté. En outre, la représentation stéréotypée et conventionnelle des visages n'autorise guère la fantaisie, la différenciation. L’époque n’est pas individualiste.
Cependant, à partir du 11ème  siècle, on trouve dans les lettrines des livres quelquesreprésentations de l'artiste.
Le réalisme, l'imitation de la nature n'intéresse pas encore. Il existe déjà des portraits cependant, mais ils sont réservés aux puissants, et l'artiste n'en fait pas partie.
Tout change avec la Renaissance : l'art cherche alors à copier la nature, ou plus exactement à faire ressortir ce qu’elle a de divin dans son essence même (le 16ème  est encore un siècle profondémentreligieux). En 1550, la publication du livre de Vasari, « vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes », illustré de 144 portraits, aura un impact considérable sur le statut de l’artiste.
    On réinvente une antiquité où les créateurs auraient été mis sur un piédestal ; l’artiste de la Renaissance, nouveau Prométhée désormais  reconnu, affirme sur la toile (plus rarement dans le marbre)...
tracking img