L'avenir des relations ue/pays acp

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2499 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

Le 23 Juin 2000 l’Union Européenne et les pays ACP (Afrique - Caraïbe - Pacifique) signaient les Accords de Partenariat Economique (APE) qui sont une véritable source d’anxiété pour ces derniers et en particuliers pour les pays africains, qui représentent la majorité de ce groupe.

A première vue ces accords ne donnent pas lieu de s’inquiéter. Ils parlent de « l’égalité despartenaires » et stipulent qu’il « appartient aux États ACP de déterminer, en toute souveraineté, les stratégies de développement de leurs sociétés et de leurs économies ».
Mais la réalité est tout autre.
D’abord parce que les Accords de Cotonou sont clairs. Le temps des accords préférentiels entre l’Europe et les pays ACP est terminé. Le seul but affiché est la libéralisation du commerce. Ensuite,l’Europe a une étrange conception du « partenariat ». Pour n’en donner qu’un seul exemple : le marché camerounais est envahi aujourd’hui par le poulet occidental beaucoup moins cher que la volaille élevée localement. S’en est suivi : chômage, dépendance alimentaire et montée de la pauvreté. De même l’Afrique est aujourd’hui dépendante de produits à base de blé (pain, pâtes alimentaires,…) qu’ellene fabrique pas, et ceci aux dépens des céréales locales ; Etant donné la pauvreté, les gens achètent ces produits du Nord, moins chers.

L’inquiétude est donc l’urgence pour les pays ACP de retrouver le droit souverain d’avoir accès à leur propre marché. Il n’est pas sûr que l’ouverture des frontières au nom de la libéralisation du commerce permette le développement de pays dont la moitié dela population est paysanne.
La question qui se pose est alors : à l’exemple de l’Union Européenne, la solution sera-t-elle de créer un marché commun unique africain, en commençant par des zones d’intégration économique régionale ?

I. Les accords de Cotonou : un changement radical des relations UE – ACP
A. Historique des accords économiques entre l’Europe et les pays ACP
En 1975 la premièreconvention de Lomé est signée entre la CEE et un groupe d’anciennes colonies regroupées sous l’acronyme ACP. Lomé I prévoit des préférences tarifaires non réciproques pour les exportations de la zone ACP vers la CEE, et instaure un mécanisme de « stabilisation des exportations », dit Stabex, qui vise à compenser le déficit des recettes d’exportation entraîné par la fluctuation des prix sur lesmarchés mondiaux. L’accord inclut des protocoles favorables aux exportations de la zone ACP dans des secteurs comme le sucre (vendu à des prix jusqu’à trois fois supérieurs aux prix mondiaux), la viande bovine et la banane ; ces avantages peuvent prendre la forme d’exemptions de restrictions autres que les droits de douane (exemple : pas de quotas).
De 1979 à 1995 vont ainsi se succéder lesconventions Lomé II, III, IV et IV bis, qui concernent finalement 70 pays.

B. Les accords de Cotonou (2000) : projet de mise en place des APE
Après la création de l’OMC en 1995, la nécessité de « s’insérer dans l’économie mondiale » devient la priorité. En 1996, la commission européenne veut prendre en compte le nouveau contexte de ces relations entre l’Europe et les pays ACP. Elle propose lanégociation d’une nouvelle convention, qui sera signée quatre ans plus tard à Cotonou.
C’est donc le 23 juin 2000 que ce nouvel accord est signé entre l’UE et les 77 pays ACP pour 20 ans (avec une clause de révision tous les 5 ans). Il est doté d’un budget de 13,5 milliards € pour les cinq premières années.

1) Objectif des accords : libéraliser le commerce entre l’UE et les pays ACP
Les Accords dePartenariat Economique visent à constituer des zones de libre échange entre l’UE d’une part, et un bloc régional ACP d’autre part. L’Accord de Cotonou ne définit que le cadre des négociations de ces APE.
Ces négociations s’effectuent donc sur une base régionale et les pays ont ainsi été découpés en six régions : Afrique de l’Ouest, Afrique centrale, Afrique de l’Est et Corne de l’Afrique,...
tracking img