L'avenir d'une illusion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2331 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Compte-rendu de lecture
L'avenir d'une illusion
Sigmund Freud

Chapitre I
Freud donne tout d'abord une définition de la culture : « tout ce en quoi la vie humaine s'est élevée au-dessus des conditions animales et ce en quoi elle se différencie de la vie des bêtes, et je dédaigne de séparer culture et civilisation ». La culture a donc une première orientation économique : elle englobe lesbiens issus de la domination de la nature ainsi que les dispositifs régissant la répartition de ces biens entre les hommes. La culture s'impose donc aux hommes par contrainte, ceux-là n'étant jamais enclin à renoncer d'eux-même à leurs pulsions, ni à trouver du plaisir dans le travail culturel. Il y a donc nécessité d'une contrainte culturelle pour détourner « les tendances destructrices del'homme ».

Chapitre II
Du fait de cette tendance destructrice de l'homme, il existe des moyens que Freud appelle « le fonds animique de la culture » qui tendent à défendre cette dernière de l'homme lui-même. Le premier de ces moyens correspond à un « fonds culturel psychologique », le « sur-moi », ultime instance de refoulement chez l'homme. Un renforcement du sur-moi amène à une intériorisation plusgrande des interdits culturels, telle qu'elle est effective pour les « privations qui concernent tout le monde ». Le second fond animique de la culture est « les idéaux » ; ceux-ci naissent d'une « satisfaction narcissique » d'une réalisation première que l'on cherche à perpétuer. Ils sont un idéal commun aux classes dominés et aux classes dominantes, ce qui les unit face et parfois contre lescultures différentes. Le troisième fond animique culturel correspond à l'art : celui-ci est une substitution aux refoulements personnels, entraîne un sentiment d'identification et stimule la satisfaction narcissique des idéaux. Mais finalement, le fonds animique culturel le plus important selon Freud est représenté par la religion.

Chapitre III
Dans ce troisième chapitre, Freud tente de répondre àla question suivante : « En quoi consiste la valeur particulière des représentations religieuses ? ». Pour se faire, il affirme tout d'abord que la culture est un moyen pour l'homme de se protéger de la nature et de créer une vie en communauté. Mais la nature dispose d'une éternelle domination sur l'homme, domination qui se retrouve dans le « destin » qu'elle lui impose, notamment une mortinéluctable. Comment l'homme s'en défend-il ? En humanisant la nature, en la personnifiant afin de lui retirer une part de sa puissance. La nature prend alors la figure du père à travers la création de dieux. Ce processus a pour modèle un processus infantile : l'enfant en « désaide » est à la recherche de la protection de ses parents qu'en même temps il craint. Cette désaide se perpétuant à l'âge adulte,l'homme continue à ressentir cette « désirance pour le père » qu'il transpose en la création de dieux représentatifs des forces de la nature qu'il craint tant. Les représentations religieuses qui en découlent ont donc pour rôle de se défendre contre la domination de la nature mais aussi de palier aux imperfections de la culture douloureuse pour l'homme. Elles sont ainsi considérées comme « le fondsle plus précieux de la culture ».

Chapitre IV
Dans ce chapitre, Freud marque une pause dans son investigation afin d'expliciter certains points à travers les arguments d'un adversaire imaginaire qui n'est autre que lui-même. Il explique alors qu'il y a bien une mise à disposition des représentations religieuses aux hommes par la culture du fait qu'elles visent les mêmes buts que toutecréation culturelle et qu'elles se transmettent de génération en génération. Par ailleurs, il argumente le fait que l'homme utilise la personnification pour comprendre, mais ce afin de dominer physiquement toute chose. Enfin, il explicite le lien entre la « désirance du père » comme « racine du besoin religieux », conclusion issu de son livre Totem et Tabou, et la conclusion du présent livre qui...
tracking img