L'eau et l'avenir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3773 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
III – Quelles sont les mesures à prendre pour éviter d’aggraver la situation ?

A) Economiser l’eau

a) Réduire la consommation et limiter les pertes

La façon la plus directe d’économiser l’eau est d’en réduire la consommation.
§ Agriculture
L'agriculture utilise à elle seule, via l'irrigation, 70 % des prélèvements mondiaux en eau. Mais une grande partie de toute cette eaud'irrigation, jusqu'à 40 à 60 % en Afrique, est perdue par fuites et évaporation. Or, réaliser ne serait-ce qu'une économie de 13 % des prélèvements agricoles permettrait d'épargner l'équivalent de la consommation mondiale des ménages.
Outre la réduction des fuites, l’usage de techniques d'irrigation modernes, comme l’aspersion par gicleurs ou par rampes ou jets devra donc se généraliser car cestechniques permettent de notablement diminuer la consommation d’eau. Elles se sont déjà beaucoup répandues dans les zones arides. Israël, notamment, est passé maître dans leur utilisation, associée à d'autres méthodes comme l'ensemencement des nuages pour déclencher la pluie. 
Quant à remettre en cause l'irrigation, cela signifierait revenir sur un modèle de développement agricole défendu depuis près de50 ans et qui a permis une hausse importante des rendements. De plus, pour certains pays, cela reviendrait ni plus ni moins à renoncer à l'autosuffisance alimentaire. L'Égypte est l’un des seuls pays à avoir fait ce choix politique, compte tenu du coût des nombreux barrages qu'elle aurait dû construire dans le cas contraire.
§ Industriels
Les industriels (20 % des prélèvements globaux) devronteux aussi faire un effort en développant des technologies moins gourmandes, ou en utilisant une eau de qualité moindre pour les usages ne nécessitant pas de l’eau potable. 
§ Ménages
Les économies d'eau concernent également la consommation domestique (10 % des prélèvements globaux). On estime qu'aujourd'hui, en France, 15 à 25 % de l'eau potable consommée dans un immeuble est perdue pour cause defuites. Dans certaines très grandes villes des pays en développement, comme Le Caire ou Mexico, les fuites dans les réseaux publics de distribution peuvent représenter jusqu'à 50 à 70 % de l'eau distribuée ! Pour faire des économies, l’entretien et la réfection des réseaux et des installations domestiques est donc indispensable.
b) Le recyclage
Outre d’en réduire la consommation, un autremoyen pour économiser l'eau consiste à la recycler.
§ La réutilisation domestique de l’eau
Les Japonais, par exemple, ont développé dans les régions où l'eau est rare une technique de recyclage de l’eau domestique des immeubles : ils récoltent les eaux de lavage dans des citernes, les traitent grossièrement et les renvoient dans l'immeuble pour alimenter les chasses d'eau. Ils réduisent ainsi demoitié la consommation. En menant plus loin cette stratégie, certains ont même imaginé des systèmes où l'eau domestique usée est entièrement recyclée sur place à la suite de traitements poussés, les déchets étant éliminés sous forme de boues humides. La consommation est alors quasi réduite à celle d’eau de boisson et aux pertes par évaporation. Ce moyen est déjà utilisé par la principauté de Monacoainsi que dans les navettes spatiales où, par obligation, la même eau doit être utilisée parfois durant des mois.
§ Irrigation des cultures et des espaces verts urbains
Les eaux domestiques usées peuvent aussi être réutilisées pour un tout autre usage, notamment pour l'irrigation. En Israël, 70 % des eaux d'égout sont ainsi recyclées et permettent d'irriguer 20 000 hectares de terres, et desubvenir ainsi au total à plus de 16 % de l'ensemble des besoins en eau d'Israël. À l'Ouest des Etats-Unis, des villes comme Los Angeles (Californie), Tucson et Phœnix (Arizona) recyclent également une partie de leurs eaux usées ; Saint Petersbourg en Floride recycle même la totalité de ses eaux, celles ci servant à irriguer les pelouses et les parcs urbains.

B) Protéger les écosystèmes...
tracking img