L'eau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1975 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
4L'EAU ENTRE ABONDANCE ET RARETE

L'homme peut survivre plus de deux mois sans nourriture, mais ne saurait se passer d'eau au-delà d'une semaine. La Terre possède suffisamment d'eau douce pour subvenir aux besoins de la population mondiale, mais elle est inéquitablement distribuée : plus de 80 pays connaissent des pénuries, qui ont des effets néfastes sur l'agriculture, et parfois provoquent dedésastreuses famines.
La consommation en eau varie selon les pays : tous usages confondus - domestiques et industriels -, elle avoisine 1000 litres par jour et par habitant dans les pays européens, mais seulement 50 litres par jour et par habitant dans les pays en voie de développement. Sur une moyenne journalière de 1000 litres par habitant en Europe, près de 200 sont consommés directement à lamaison (alimentation, lavage), soit l'équivalent de deux baignoires pleines par jour.
.

I. Les ressources en eau

Plus de 97% des réserves d'eau à la surface de la Terre sont contenues dans les océans, mais l'eau de mer est difficilement exploitable du fait de sa salinité. Les glaciers et les permafrosts (ou pergisol, couche du sous-sol gelée en permanence, dans les régions froides)représentent 2% du total, et les nappes aquifères (l'eau contenue dans le sous-sol) comptent pour 0,6%. Quant à l'eau des rivières et des lacs, elle ne totalise que 0,02%; et la vapeur d'eau atmosphérique, source de toutes nos précipitations, ne dépasse pas 0,001% de l'estimation globale. Chaque année, il tombe plus de 113000 milliards de mètres cubes d'eau, sous forme de neige ou de pluie. Mais bien quece chiffre soit globalement suffisant pour les besoins en eau de la population mondiale, la répartition des précipitations est inégale, certaines régions étant arides. C'est ainsi que près des deux tiers du continent africain accumulent les périodes de sécheresse, qui entraînent la famine des habitants et la mort du bétail. Les étendues désertiques augmentent au fil des ans. À titre d'exemple, leSahara a enregistré une expansion de 65 millions d'hectares de désert au cours des 50 dernières années.
Des millions d'Africains doivent passer leur temps à rechercher de l'eau douce, et à le porter des puits à leurs habitations. Cette eau est souvent insalubre et peut propager des épidémies telles que le paludisme ou le choléra : chaque année meurent de cette façon plus de 6 millions d'enfantsparticulièrement vulnérables à ces maladies hydriques. Dans les pays développés, l'alimentation en eau est moins critique, mais des disparités régionales peuvent néanmoins apparaître : les régions de forte consommation en eau ne correspondent pas toujours aux régions de forte précipitation, et une gestion intelligente de l'eau doit donc être appliquée.
En France, cette gestion du patrimoinehydraulique est assurée par six "agences de bassin", qui contrôlent chacune une région, et veillent à la répartition de l'eau et au contrôle de sa qualité. C'est ainsi qu'en temps de sécheresse certains usages de l'eau sont déconseillés, voire même interdits, tels le remplissage des piscines individuelles, l'arrosage des pelouses et parfois même l'irrigation de certaines cultures. Ainsi, dans lesrégions riches comme la Californie, où les périodes de sécheresse sont particulièrement fréquentes, les fermes ont dû mettre au point des techniques d'arrosage limité et se tourner vers des cultures requérant peu d'eau.

Les inondations sont dues le plus souvent à des précipitations torrentielles. La régulation des cours d'eau, mais aussi l'entretien du sol ont une grande influence sur le contrôle desinondations. Au Bangladesh, celles-ci surviennent à la saison des pluies : le sol étant dénudé par un déboisage excessif, l'eau de pluie ruisselle en surface. Trop abondante, elle ne peut être absorbée par l'humus et les plantes, et gonfle les cours d'eau jusqu'à leur débordement. Les inondations peuvent être évitées grâce à une gestion rationnelle des cours d'eau. Les barrages captent les...
tracking img