L'eau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (266 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Merci beaucoup. C'est toujours ça. J'ai lu les lettres mais comme je ne connais pas bien le contexte historique je me demande ce qui a poussé l'auteur à écrireces lettres. D'après ce que je sais les auteurs ont parfois écrit en lettres pour faire une critique de la socièté et évité la censure en faisant comme si ceslettres étaient écrites pas d'autre (nottament des étrangés pour faire passer la pillule cf: LeLes Lettres portugaises de 1669 sont un roman sentimentalépistolaire.
C'est une étude de la passion destructrice.
En filigrane, on peut y lire aussi le thème du séducteur comme dans Dom Juan de Molière.
Ce roman annonce LaPrincesse de Clèves publié en 1678, et surtout plus tard Les Liaisons dangereuses.

Ces cinq lettres rapportent la passion brûlante d’une amante délaissée par sonséducteur.
Ces Lettres portugaises que l'on a longtemps attribuées à une plume féminine, une religieuse portugaise, Mariana da Costa Alcoforado de la ville deBeja, relèvent pourtant de la production du diplomate Guilleragues qui s'inscrit dans un genre épistolaire déjà pratiqué par Ovide avec ses Héroïdes. Ellesrecèlent d’ailleurs d'autres liens intertextuels avec l’Antiquité dont Guilleragues est un fin connaisseur.
Ces Lettres Portugaises répondent au goût du temps. Lehuis-clos du couvent pour cette confession amoureuse, ces cinq longs monologues, nous rappellent la tragédie classique en cinq actes et ses règles d'unité. Ellesexpriment également le pessimisme des moralistes classiques qui voit l'humanité déchirée entre des passions dévorantes et une raison froide et vertueuse.
tracking img