L'echange de paul claudel ( commentaire composé)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1043 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire Composé de Français
( Sur l'Échange de Paul Claudel )

Extrait : « Il regardent le rideau [...] gémir » ( Lignes 9 à 49 )

Introduction

Paul Claudel né le 6 août 1868 et mortle 23 février 1955, était un dramaturge, poète, essayiste et diplomate français. Connu pour ses nombreuses œuvres, celle sur laquelle nous nous attarderons est une pièce de théâtre intitulée « L'Échange ». Elle a été publié pour la première fois en 1893. Elle a été écrite dans un style poétique. Dans l'acte I) Claudel mets en scène deux personnages, Marthe et Léchy. Cette dernière expliqueavec fierté ce que représente le métier de comédienne qu'elle exerce, à Marthe qui n'est jamais allée de sa vie au théâtre. Dans un premier temps nous verrons, ce que le théâtre peut bien apporter aux spectateurs, en nous appuyant sur ce qu'en pense Léchy. Puis dans une deuxième et dernière partie, nous verrons quel est le rôle d'un acteur et d'une actrice et que tout l'intérêt ainsi quel'attention des spectateurs reposent sur eux.

Qu'apporte le théâtre aux spectateurs

En premier lieu, l'homme va au théâtre pour se divertir, car il « s'ennuie » ( Ligne 21). En s'y rendant, il espère aussi peut être pouvoir s'évader, penser, une heure ou deux à autre chose, oublier ses soucis. Voirmême parfois rêver. A la ligne 11, Léchy nous dit que dés que le rideau est levé, « il arrive quelque chose sur scène comme si c'était vrai », mais Marthe l'interrompt tout de suite en lui disant que c'est peut être comme si ça l'était, mais ça ne l'est pas, et compare ce qui se passe sur scène à des rêves, comme ceux que l'on fait la nuit. Et Léchy intervient tout de suite en lui disant quec'est pour cette raison que les gens viennent au théâtre la nuit, (Ligne 14), autrement dit, le soir dés que la nuit commence à tomber. Ainsi ils regardent et écoutent comme si ils dormaient ( Ligne 31 ).
Sans vraiment s'y attendre, il arrive parfois qu'ils puisse même s'identifier aux personnages sur scène. Le théâtre peut être le miroir de l'homme. Comme le dit Léchy à Marthe à la ligne24, il se regarde lui même « . . . les mains posées sur les genoux ». Cette façon de percevoir le théâtre peut ainsi lui permettre d'avoir une meilleure connaissance de lui même et de la vie. Il est dit à la ligne 21, que « l'ignorance lui est attachée depuis sa naissance ». Le théâtre est en quelque sorte une réflexion sur la condition humaine et aide l'homme à comprendre quel est sondestin.
A la ligne 32, Marthe nous dit que « l'œil est fait pour voir et l'oreille pour entendre la vérité », elle ne comprend donc pas pourquoi tant de personnes se déplacent pour venir voir des histoires inventées. Nous voyons tout de suite que Marthe n'est réellement jamais allée voir une pièce de théâtre et qu'elle n'y connait absolument rien. Ce qui n'échappe bien évidemment pas à Léchy,qui s'empresse de lui répondre et de démentir ses aprioris en lui disant « Qu'est ce que la vérité ? Est- ce qu'elle n'a pas dix-sept enveloppes, comme les oignons ? » ( Lignes34-35). Cette réponse sous forme de question qui permet à Léchy d'expliquer que certes le théâtre n'est pas la réalité, mais qu'il la représente, et que même si certaines fois, ce ne sont que des histoires inventées, laréalité à l'intérieur de celle-ci n'est pas forcément absente et nous permet parfois de mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Si le théâtre apporte toutes ces choses précédentes aux spectateurs, cela est dû à plusieurs facteurs. Le genre de la pièce, son histoire,...,et surtout ses personnages totalement imaginaires, derrière lesquels se cache de vraies et réelles personnes....
tracking img