L'ecoles des femmes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (625 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'acte IV scène 1 ne consiste qu'en un seul monologue d'Arnolphe où il exprime son vœu final de se battre jusqu'au bout pour l'amour d'Agnès. En effet, ce passage se situe après la déclarationd'amour d'Agnès envers Horace ce qui bouleverse profondément le pauvre Arnolphe qui se rend compte par la même occasion qu'il est tombé amoureux de sa protégée. Le fait que la scène se situe juste aprèsl'entracte est important, cela laisse au spectateur la possibilité de faire marcher son imagination sur ce qu'il a pu se passer pendant ce temps là. L'explication de ce texte commence par l'utilité dumonologue dans un tel cas. Mais ce texte peut avoir une sorte de double lecture, la vision d'Arnolphe et la vision du dramaturge Molière.

monologue : • Monologue : au théâtre, propos que tient unpersonnage qui se trouve seul sur scène. • Monologue intérieur : dans le récit, artifice qui consiste à rapporter telle quelle la pensée du personnage, comme si nous étions à l'intérieur de saconscience.
école : Groupe d'écrivains ou d'artistes partageant les mêmes idées, défendant la même doctrine. Tous les écrivains ne se recommandent pas d'une école. Certains, résolument individualistes, nepeuvent se reconnaître dans un mouvement collectif ni forcer leur art dans le sens de principes qui leur sont étrangers. D'autres trouvent dans l'appartenance à une école l'occasion de fortifier leursconvictions et de définir leur art sous une forme systématique.

Le 20 février de cette année 1662 Molière, à quarante ans, avait épousé Armande Béjart, âgée de dix-neuf ans, la fille de sa maîtresse,Madeleine, ce qui lui vaut de nombreuses attaques et d’être accusé de relations incestueuses avec cette personne qui pourrait être sa fille. La pièce fait scandale, l’année 1663 voit défiler unesérie de pièces écrites en droit de réponse à la précédente. Molière répond à ses adversaires par La Critique de l'école des femmes. Edme Boursault, auteur attitré de l’Hôtel de Bourgogne, écrit alors...
tracking img