L'economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3346 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE 1

INTRODUCTION A LA SCIENCE ECONOMIQUE

I LES FONDEMENT DE LA SCIENCE ECONOMIQUE

A) Comment définir la science économique.

A l’origine, l’économie concerne la science de la gestion d’un domaine, d’une maison ; car on utilise des ressources rares. On peut alors définir la science économique comme la science de gestion des ressources rares.
2 ressources principales :ressources naturelles et humaines.

Autre abord de l’économie : en fonction de ses objectifs.
Le principal objectif : satisfaction des besoins.

Une 3ème façon de définir l’économie : en fonction des actes économiques ou activités. On distingues 4 activités principales.
Production : nécessite des facteurs de production : travail, ressources naturelles, capital…
Consommation : représentel’utilisation finale de la production.
Répartition : indique la part de la production que reçoivent ceux qui ont contribué à la production (= agents économiques). Elle se fait sous forme de revenus.
Distribution : désigne toutes les activités qui permettent aux producteurs de fournir son produit au consommateur.

2 approches sont possibles pour étudier l’économie :

Normative : on considère queéconomie consiste à analyser les choix que doivent réaliser les individus en fonction des objectifs qu’ils se donnent et en fonction des ressources dont ils disposent.
But : définir des lois économiques.
Critique :
_ tout n’est pas fondé sur la dialectique coût / rapport.
_ cette approche se fait en dehors de tout contexte historique et social.

Systémique : économie est une partie du systèmesocial, on ne peut pas étudier économie sans l’inscrire dans un contexte social et historique.
La science économique est une branche de l’activité humaine servant à satisfaire les besoins matériels.
Les lois économiques ne peuvent être vérifiées que dans un certain contexte.
Critique :
_ limite économie à la sphère matérielle.
_ favorise une analyse économique de type idéologique.

Les façond’aborder les problèmes économiques dépend de notre façon d’appréhender le monde. Le caractère scientifique de l’économie reste incertain. On étudie des individus dans une société, c’est une science sociale qui ne possède pas de vérité absolue.
B) Les grandes école de la pensée économique.

1) L’école libérale

Ces économistes ont confiance dans le marché comme moyen de régulationde activités économiques
Ce courant naît au 18ème a partir d’écrits des 1ers grands économistes dont l’anglais Adam SMITH (1723 1790). La société peut être heureuse grâce à la morale et à la richesse matérielle Il écrit un livre important « recherche sur la nature et les causes de la richesse des nation » 1776.

Le libéralisme s’accompagne de l’idée de démocratie car émerge en Europe.Développement de 2 idées fondamentales :
_ l’échange fait partie de la nature humaine « tout homme a un penchant naturel pour le trafic »
_ les comportements humains s’expliquent par la recherche de l’intérêt privé.

Pour arriver à l’harmonie sociale, à la satisfaction de l’intérêt collectif : le marché !

Le marché est le lieu d’échange, de recherche de l’intérêt personnel, mais il aboutit àl’équilibre du marché qui permet l’harmonie sociale.
En recherchant intérêt personnel, les individus contribuent à l’intérêt collectif.

Jean baptiste SAY : loi des débouchés : « l’offre crée sa propre demande »
Pour augmenter les richesses, il suffirait de libérer cette offre, lui supprimer ses entraves.

Le courant libéral se renouvelle fin 19ème avec l’école « néo-classique ».
WALRAS (F) ,MARSHALL (GB), VON MISES(AUT).
« La valeur des marchandises est mesurée par l’utilité qu’on leur donne ». (pour les classiques, la valeur provient de la quantité de travail utilisé)

c’est un courant dominant jusqu’aux années 30. Les néo-classiques introduisent l’outils mathématique.
Le néo-libéralisme redevient dominant dans la pensée économique de puis les 80’s.
HAYEK (AUT), FRIEDMAN...
tracking img