L'emploi de machine outil

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6247 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
HES-SO Valais, Secteur ES, Sion

L’emploi de machines-outils à commandes numérique en atelier mécanique et atelier protégé

Formation MSP / Jean-Luc Normand

Filière ES / Formation PT avec activité professionnelle
Promotion 2010, année académique 2010 -2011

Dossier soumis au professeur : Monsieur Régis Volluz dans le cadre du cours de Sociologie.

Vétroz, le 25 février 2011

FilièreMaître socioprofessionnel - ES

Avertissement

Les opinions émises dans ce travail n’engagent que leur auteur.
Table des matières

Présentation du travail 1
Présentation des Ateliers St-Hubert 1
Les machines à commandes numériques 2
Définition de l’Encyclopédie Universalis 2
Principes et description d’une machine à commandes numériques 3
Historique des machines à commandesnumériques 3
Effet de genre 5
En chiffres 5
Conclusion 6
Effet d’âge 6
Les personnes de 16 à 40 ans 6
Les personnes de 40 ans à 50 ans 6
Les personnes de 50 ans et plus 7
Conclusion 7
Effet de classe 7
Effet sur les emplois 7
Conclusion 8
Effet « intellectuel » 8
Personne de niveau très faible à faible 9
Personne de niveau faible à moyen 9
Personne de niveau moyen à bon 9Conclusion 9
Effet de revalorisation du travail 10
En atelier protégé 10
En atelier mécanique 10
Conclusion 11
Effet de « sécurité » 11
Selon UNIA 12
Selon la SUVA 12
En chiffres 13
Conclusion 13
Evolution probable de la façon de travailler dans un atelier protégé dans le futur. 13
Conclusions personnelles 14
Questions en suspend 14
Sitographie 15
Bibliographie 15Table des illustrations 16
Annexes 16

Présentation du travail

Dans le cadre du cours de sociologie, M. Régis Volluz nous a demandé de traiter un objet, outil, …, ou pratique professionnelle du point de vue sociologique. Après plusieurs hésitations, je me suis décidé à travailler sur l’emploi des commandes numériques en atelier mécanique et atelier protégé. En effet, je pense qu’il peut êtreintéressant d’approfondir le sujet, car plusieurs questions qui me semblent pertinentes me sont apparues lors de mes recherches pour trouver ce thème. Par exemple, est-ce que les ouvriers qui travaillent sur ces machines se sentent valorisés ? Est-ce que l’automatisation du travail et par conséquent un gain de productivité ne comporte que des effets positifs ? Est-ce que les nouvellestechnologies modifient le rapport aux machines, à la conception et à la production ? Ou encore, est-ce que le nouveau cahier des charges du mécanicien attire plus les femmes ? Bref comme vous pouvez le constater, ce travail éveille en moi beaucoup de questions auxquelles je vais tenter, sans prétention aucune, de répondre.

Je vais commencer par une rapide présentation de mon lieu de travail. Ensuite jevais en quelques lignes définir ce qu’est une machine à commandes numériques. Par la suite je vais tenter d’analyser les effets sociologiques de ces machines dans les ateliers, sur le métier et sur les hommes.

Présentation des Ateliers St-Hubert

Avant de commencer mon travail, je désire vous présenter brièvement les Ateliers St-Hubert, car c’est, en partie, dans ces ateliers que j’’ai pu fairemes observations.

La Fondation Foyers-Ateliers Saint-Hubert a été créée en 1974 par M. Marcel Hubert. Sa mission consiste en la réinsertion sociale des personnes en situation de handicap. Elle accueille toute personne, homme ou femme, âgée de 18 à 65 ans, au bénéfice d’une rente AI (partielle ou complète), qui souffre de handicap mental léger à moyen, de handicap physique, psychique,sensoriel, psycho-organique ou de dépendance à l’alcool. Les services proposés s’étendent à tout le Valais romand.

La fondation dispose de quatre ateliers protégés situés à Granges, Sion, Martigny et Monthey, qui occupent environ 300 personnes, et également de trois foyers répartis entre Sierre, Sion et Martigny, qui peuvent héberger 37 pensionnaires. St-Hubert a aussi un partenariat avec la...
tracking img