L'emploi des seniors

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2123 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan :

I) La situation de l’emploi des seniors en 2008

1.1) La loi sur l’emploi des seniors

1.2) Les bonnes pratiques des entreprises

II) Les actions des entreprises

2.1) Les accords GPEC

2.2) Le savoir des papy boomers

Intro:

La population a une espérance de vie de plus en plus longue, c’est un fait.

C’est allongement de l’espérance de vie à été pris en comptepar les politiciens qui préconise

des mesures dont l’allongeant de la durée d’activité.

Le mot « senior » est fréquemment employé dans le monde du travail pour désigner les

personnes de plus de 45 ans.

Le chômage touche une partie importante de la population, les personnes âgées de plus de 50 ans,

dites seniors ou « Papy-Boomers », n’échappent pas à la règle.

Le papy-boomest une conséquence logique et prévisible du « Baby-Boom » de l’Après-guerre, de

l’allongement de l’espérance de vie et de la baisse de la natalité qui provoque un vieillissement

démographique. Ce phénomène à une influence importante sur l’ensemble de la société, en

particulier en ce qui concerne l’emploi de ces papy-boomers.

Cette conjoncture incite donc les entreprises à trouverdes solutions en faveur de l’employabilité

des seniors. Pour trouver ses solutions les entreprises ne sont pas seules, l’état à mit en place

des sanctions qui obligent les entreprises à négocier et conclure sur l’emploi des seniors.

On peut donc se demander comment les entreprises favorisent l’emploi des seniors ?

Après l’analyse de plusieurs pages de l’hebdomadaire Entreprises etcarrières datant de décembre

2008 nous allons voir dans un premier temps la situation de l’emploi des seniors en 2008, nous

verrons ce que préconise la loi et qu’elles sont les entreprises partisantes de cette action.

Puis, dans une seconde partie nous verrons que les entreprises prennent conscience petit à petit

de ce problème en réalisant les avantages du maintien de l’emploi desseniors, aussi bien grâce au

accord de la GPEC mais aussi à l’aide du transfert de compétences.

I) La situation de l’emploi des seniors en 2008

1.1) La loi sur l’emploi des seniors

Alors que 70% des 55-64 ans travaillent en Suède, le taux d’activité des seniors en France

plafonne à 38,3%, en 2008. C’est la raison de la mise en place par le gouvernement de la loi

sur lesséniors à pour objectifs de dynamiser les négociations sur l’emploi des séniors en vu

d’inciter les employeurs à améliorer le taux d’emploi des séniors qui doit atteindre 50% en

2010.

Cette loi complète la loi FILLON de 2003 qui exige le maintien de l’emploi pour les séniors

de + de 55 ans et le retour à l’emploi pour ceux de + de 50 ans. (Entreprise de + de 50

salariés)

Lesentreprises doivent inciter au maintien de l’activité du collaborateur au-delà de 60ans ;

le salarié peut partir avec une pension au taux plein. Elle doit aussi appliquer la suppression

de la mise à la retraite d’office à 65 ans.

Le gouvernement à lancé une opération destinée à diffuser le guide des bonnes pratiques des

entreprises pour maintenir l’emploi des séniors.

Lesentreprises d’au moins 50 salariés, dans le cadre de la loi relative au financement de la

sécurité sociale pour 2009 doivent être couvertes pas un accord ou un plan d’action relatif à

l’emploi des salariés âgés, sous peine d’une pénalité de l’ordre de 1% de la masse salariale

doivent être couvertes par un accord.

Certains facteurs dans le travail sont causes de pénibilités au travail cequi freine les

séniors à reprendre ou poursuivre leur carrière. (EXPLE : Chez Vinci)

ce pourquoi le tutorat se développe ainsi que les centres de formation interne afin que les

séniors puissent transmettent leur savoir faires et compétences aux collaborateur, ce qui

permet d’alléger la pénibilité des postes.

La HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et...
tracking img