L'emploi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4413 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
VUE D’ENSEMBLE

L’emploi en France depuis trente ans
Jean-Louis Dayan*

De 1975 à 2007, la France a gagné 3,5 millions d’emplois, mais la population active a augmenté de 5 millions. La progression de l’emploi n’a donc pas entièrement répondu à celle de la population en âge de travailler, bien que l’on ait observé depuis une quinzaine d’années un nouvel enrichissement de la croissance enemplois. Au cours des dernières décennies, c’est l’expansion des secteurs tertiaires, et notamment le développement des services, qui a plus que compensé le recul de l’emploi industriel. Traduisant pour une part l’externalisation des fonctions connexes à la production de biens, ce mouvement s’est accompagné d’une montée en qualification avec beaucoup plus de cadres et professions intermédiaires, etmoins d’ouvriers. Les petits établissements (moins de 10 salariés) ont été les plus dynamiques avec 62 % d’emplois supplémentaires entre 1976 et 2006. Ce taux diminue régulièrement avec la taille et devient franchement négatif (– 36 %) au-dessus de 500 salariés. Statuts et formes d’emploi se sont transformés : l’emploi indépendant s’est réduit, les contrats flexibles se sont répandus. Distribuésdifféremment parmi les secteurs et les actifs, ces derniers ont beaucoup contribué à l’intensification des mouvements d’entrée et de sortie de l’emploi. En 2007, si 17 % des actifs sont à temps partiel, 30 % d’entre eux préfèreraient travailler davantage. La population en emploi a également beaucoup changé depuis les années 1960. Plus féminine – on est aujourd’hui proche de la parité –, mieuxformée, elle s’est fortement concentrée sur les âges de pleine activité (25 à 54 ans).

22,1 millions d’emplois en 1975, 25,6 millions en 2007 : à première vue, la performance de longue période de la France paraît satisfaisante.

Moins d’emplois créés que de nouveaux actifs
Loin d’être resté atone, l’emploi s’est accru au rythme annuel moyen de 110 000 créations nettes (+ 0,5 %) au cours des troisdernières décennies. Un score absolu n’a cependant guère de sens. À l’aune des ressources disponibles, le résultat paraît beaucoup plus mitigé. Dans le même temps, la population en âge de travailler (c’est-à-dire de 15 à 64 ans) a augmenté de plus de 7 millions (+ 225 000 par an), et la population active de 5 millions (+ 155 000), des femmes pour la plupart (figure 1). Les créations d’emploisn’ont pas suffi à répondre à la croissance de la population active, avec pour résultat près d’un million et demi de chômeurs en plus, ou encore + 4,5 points de chômage. Avec un taux d’emploi de 64,3 % en 2007 (personnes de 15 à 64 ans), la France est encore loin de l’objectif global de 70 % pour 2010, fixé par le Conseil européen à Lisbonne en 2000. De même, si pour les femmes la cible de 60 % estpratiquement atteinte, celle des salariés âgés demeure particulièrement éloignée : 41 % des 55-64 ans en emploi au lieu des 50 % visés en 2010.
* Jean-Louis Dayan est chargé de mission au Centre d’analyse stratégique (département Travail, emploi et formation).

Vue d’ensemble - L’emploi en France depuis trente ans

17

1. Population active, emploi et chômage en France
1975 Population de 15 ansou plus (milliers) Population active au sens du BIT (milliers) Taux d’activité* (%) Emploi au sens du BIT (milliers) Taux d’emploi* (%) Chômage au sens du BIT (milliers) Part du chômage* (%)
* Parmi la population de 15 ans ou plus. Champ : ménages ordinaires, France métropolitaine. Source : Insee - Séries longues.

1984 42 683 24 503 57,4 22 435 52,6 2 068 4,8

1993 45 399 25 406 56,0 22 85250,3 2 554 5,6

2002 47 950 26 933 56,2 24 801 51,7 2 132 4,4

2007p 49 425 27 843 56,3 25 628 51,9 2 214 4,5

39 384 22 868 58,1 22 077 56,1 791 2,0

L’emploi ralentit moins que la croissance
Le ralentissement de l’emploi après 1973 accompagne celui de la croissance, qui signe la fin des Trente Glorieuses. La productivité par tête connaît cependant une inflexion plus prononcée....
tracking img