L'energie nucleaire contestation et avenir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3844 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
 L’ENERGIE NUCLEAIRE : CONTESTATION ET AVENIR.
Quelles énergies pour prendre la relève du nucléaire ?
I. Deux énergies opposées
1. Le développement énergétique du nucléaire
2. Le solaire : une énergie au potentiel exploitable
II. Le nucléaire : un avenir incertain, comment en sortir ?
1. Un problème d’ordre mondial
2. La fusion une énergie a hautes espérances
3. Lethorium, une ressource du nucléaire non exploitée
III. Le solaire une énergie prometteuse :
1. Les projets multiples du solaire
2. Succès sous condition

FUSION
Le rêve de l’humanité est maintenant de reproduire l’énergie de la fusion.
Si l’humanité parvient à maîtriser l’énergie de la fusion nucléaire son avenir s’illuminera.
Une seule bouteille d’eau fournirait autant d’énergieque 300L de pétrole.
Ainsi le monde ne connaîtra plus de problème d’approvisionnement en énergie.
Un rêve qui commence à devenir réalisable.
Plus précisément prés d’Aix en Provence, ou un réacteur expérimental (Iter) est en construction.
Tout d’abord revenons à l’énergie nucléaire.
Dans le cœur de tous les atomes de l’univers, elle se présente à nous sous ses deux formes opposées.
Le côtésombre qui est la fission : la fission est à la base des centrales nucléaires actuelles, dont la puissance surgit des noyaux atomiques lourds qui se brisent en émettant des neutrons, source de chaleur convertible en électricité.
Cependant, la fission souffre d’être une énergie sale dangereuse et limité.
Les réacteurs qui la produisent ne sont pas à l’abri d’un emballement pouvant engendrer unecatastrophe comme TCHERNOBYL ; elle engendre des déchets radioactifs dont on ne sait pas quoi en faire.
L’uranium et le plutonium qui lui servent de combustible, outre qu’ils ne sont pas illimitées entrent dans la fabrication de la bombe A d’où le risque de prolifération nucléaire
Celle-ci est l’augmentation du nombre de pays détenteurs de l’arme nucléaire où ayant des programmes permettant del’obtenir.
Versant lumineux de la même force la fusion est tout l’inverse : son énergie surgit lorsque des noyaux atomiques légers s’assemblent en un atome plus lourd libérant alors des particules énergétique ultra- énergétique.
Une réaction qui a tous les avantages : elle implique des atomes légers en particulier les isotopes de l’Hydrogène comme le deutérium, naturellement présent dans l’eau enquantité presque infini.
Elle n’engendre quasiment aucun déchet dangereux ni risque de prolifération.
Elle est tellement fragile qu’il est physiquement impossible qu’un réacteur à fusion s’emballe.
En quatre mots : propre, sûr, pacifique et sans limite.
L’énergie de la fusion offre une belle promesse à l’humanité ; promesse qui tombe à pic à l’heure où il devient évident que la consommationd’énergie mondiale ne cesse d’augmenter au fil des années et risque même de quintupler d’ici 2100.
Tandis que les énergies fossiles s’épuiseront, deviendront plus rares et plus chères.
Depuis 1920, l’idée de pouvoir utiliser cette énergie est évoqué.
Avec l’astrophysicien Arthur Eddington qui avançait l’hypothèse que l’énergie du soleil viendrait de la réaction de fusion d’atomes d’hydrogènes.
Plusfacile à dire qu’à faire ; car la fusion de deux noyaux atomiques n’est possible qu’à condition de vaincre la barrière électrostatique qui les repousse l’un de l’autre.
Une barrière qui, dans le cas de fission, découverte en 1938 fut vaincue dans un réacteur en 4 ans seulement ? Rien de tel avec la fusion : mettre le soleil en boîte est une toute autre affaire.
Les défis auxquels le réacteur àfusion doit faire face
Pour devenir réalité, la fusion doit surmonter d’incroyables obstacle que le réacteur Iter va être le premier à affronter.
Historiquement Iter vient de loin : la fusion par confinnement magnétique a officiellement demarrer en 1958, lorsque les trois puissances nucleaires que sont les etats unis l’urss et la grande bretagne decident de tenir une premiere conference...
tracking img