L'enfant de noe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3121 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Enfant de Noé Eric-Emmanuel Schmitt Dossier préparé et rédigé par Pascale Bachas

I-

La narration: fiction ou réalité ?

L’Enfant de Noé est un récit qui s’apparente à différents genres narratifs. Récit rétrospectif d’une enfance fait par un narrateur adulte qui apparaît au dernier chapitre et dit avoir juste terminé de rédiger ce qui vient d’être lu. Récit qui semble aussi(auto)biographique, s’appuyant sur des faits, lieux, personnages réels. Mais fiction puisque le narrateur n’est pas l’auteur et qu’au-delà du récit d’une vie, le roman présente certains aspects du conte.

A/ Le récit
1/ Le point de vue de la narration : qui est le narrateur ?
a) Un récit à la première personne
L’Enfant de Noé est un récit fait à la première personne du singulier, dans lequel le narrateurest aussi le personnage principal. Le point de vue est donc interne, ce qui permet au lecteur d’entrer dans la conscience du personnage et établit un lien privilégié entre eux. On remarquera que le narrateur sépare les différents événements ou moments rapportés en séquences que la pagination isole mais qui ne sont pas numérotés en chapitres, ainsi qu’il convient à un récit fait à partir desouvenirs et qui ne constitue pas un ensemble bien organisé pour le narrateur. D’autre part, le « dernier chapitre » n’en est pas un pour le narrateur qui commence, au contraire, une nouvelle phase de sa vie. Cependant, pour plus de facilité, nous donnerons des numéros aux chapitres.

b) Un narrateur enfant
Le récit est , presque dans son intégralité, fait à travers les yeux, la pensée d’un jeunenarrateur, âgé de sept à dix ans. La guerre sera donc vécue de l’intérieur, avec la fraîcheur et l’innocence d’un enfant, ce qui soulage le récit de trop de dramatisation ou pathétique. Mais, sa maturation accélérée par la guerre, le narrateur est presque adolescent à la fin du récit et peut déjà analyser ce qu’il vit ou a vécu, comprendre, par exemple, le sentiment d’étrangeté qu’il éprouve face àses parents, lors de leurs retrouvailles (p.174). On apprend l’identité du narrateur- personnage au cours du récit : son prénom page 12, son âge page 13, sa religion et le métier de son père page 16, sa nationalité page 20 et son nom de famille page 45 : Joseph Bernstein a sept ans, est juif, belge, vivant à Bruxelles avec son père tailleur et sa mère.

©Antigone2005 Tous droits réservésReproduction strictement interdite 5/33

L’Enfant de Noé Eric-Emmanuel Schmitt Dossier préparé et rédigé par Pascale Bachas

c) Un narrateur adulte
Cependant il y aussi un autre narrateur : le même Joseph devenu adulte. Dans les dernières pages, le narrateur se présente comme le rédacteur du récit et annonce que cinquante ans ont passé depuis les faits que lui-même vient de rapporter. Et, àl’intérieur même du récit rétrospectif, ce narrateur- adulte apparaît à de nombreuses reprises. Dès la première ligne (« lorsque j’avais dix ans »), le récit est mis dans la perspective de l’adulte penché sur son passé. L’adulte prend le relais de l’enfant quand il faut expliquer des faits que celui-ci ne pouvait savoir à l’époque, notamment historiques, comme les dangers accrus qui ont suivi la Libération(page 155), ou religieux (la direction de Jérusalem (p.94) ou la mauvaise connaissance de l’Ancien Testament par les catholiques (p.132)). Le narrateur- adulte intervient aussi pour cadrer le récit dans la chronologie de la guerre, notion floue pour un jeune enfant, et résumer certaines périodes de sa vie : (« à partir de cette nuit-là » p.99, « ainsi débuta notre amitié » p.65, « Rudy et moidevenions de plus en plus proches » p.123, etc ). Autre intervention du narrateuradulte dans les analyses des actions des personnages: pourquoi ses parents ne lui ont pas dit au revoir (p.31), pourquoi Rudy s’acharne à être un cancre (p.123-124), pourquoi son père a un tel appétit de réussite matérielle (p.174). Il explique parfois ses propres sentiments de façon rétrospective : son absence de...
tracking img