L'enfer est tout entier dans ce mot: solitude

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1249 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation

Le sentiment de solitude est sans nul doute le phénomène le plus fréquemment vécu par la personne humaine aux différents âges de la vie. Il est souvent vécu comme un manque, un vide à combler, une souffrance. C'est une réalité de notre naissance à notre mort. Cependant, a-t-il un effet bienfaisant sur l'être humain ou n'est-il que méfaits et souffrances, comme le suggère VictorHugo, célèbre auteur du XIXème siècle, en affirmant que « l'enfer est tout entier dans ce mot : solitude »? C'est ce dont nous allons traiter ci-dessous en évaluant, en premier lieu, les bienfaits, puis, les méfaits de la solitude. Premièrement, l'homme à besoin d'aimer et d'être aimer, quel que soit la nature de cet amour, car c'est un animal social par définition. De ce fait, isoler ce dernierserait totalement contraire à son essence. De plus la peur d'être seul est inscrite dans nos gènes, preuve en est : le bébé qui vient de naitre l'éprouve déjà. Prenons le cas d'un enfant n'ayant eut aucun contact social ou affectif avec la société humaine tout au long de sa vie. Ce manque aura pour conséquence une marginalisation du bambin. On parle dans ce cas du syndrome de « l'enfant sauvage » quidans les situations les plus extrêmes ne saura pas qui il est ni d'où il vient. En plus de cet enfant, nous pouvons imaginer un adulte qui, bien que très social en apparence, vit en isolement dans ''sa bulle''. Ce dernier point peut être fort malsain pour nous, et peut même aller à un tel refoulement de sentiments que la situation de ce citoyen deviendrait difficilement viable. En outre desrécentes recherches scientifiques ont montré que la solitude dite « forcée » provoque une souffrance telle que la personne en question fera l'objet des troubles suivants : diminution des performances intellectuelles, crises de paniques ainsi que des hallucinations visuelles voire tactiles. Sachant cela, des hommes tels que Hitler, Franco (Espagne) et Mussolini (Italie) ont instauré des régimestotalitaires qui plongèrent peu à peu les citoyens dans un isolement forcé et profond. Ce qui engendra des insomnies de plus en plus chroniques et, pour les cas durables, des fortes diminutions des capacités mentale des victimes.

Par ailleurs, les scientifiques s'accordent à dire que la solitude est une sorte de « spirale

d'idées noires » qui accroît les risque de dépression ainsi que decomportements suicidaires. En effet, l'humain se pose des questions quand il se retrouve face à lui même, il pense à ses problèmes etc... Ces préoccupations mènent à des angoisses, des troubles d'anxiétés car la prise de conscience de soi est une chose si douloureuse que tout le monde n'est pas à même de supporter. Une personne peut, par exemple, tomber dans un isolement profond par manque de confiance enelle, par crainte d'être rejetée par les autres, bref, par manque d'estime d'elle-même. C'est souvent le début d'une dépression, d'un mal être quelconque, d'une rupture amoureuse, d'un deuil ou autre souffrance qui amènera une personne dans l'isolement malsain. Cette personne, même au milieu d'une foule ou entourée de gens qu'elle apprécie, pourra en arriver à se sentir seule, ce qui est tellementdésagréable à vivre que cette dernière s'engouffrera de plus en plus dans cette « spirale d'idées noires ».

Toutefois, la solitude possède des cotés bénéfiques dans le cas ou on s'en sert pour se ressourcer, se retrouver, faire le point sur notre vie. On peut être très bien dans la solitude car elle peut nous permettre de vivre avec soi-même, d'être en harmonie avec soi. On peut aussi « faire levide », entrer dans ce retranchement intérieur et ce, même entouré d'une foule. Ce travail nous permet de prendre du recul sur tous nos soucis. Un haut fonctionnaire stressé sera d'avantage isolé, afin de se régénérer, qu'un « baba cool » des années 60. Ce qui nous amène à l'utilité des vacances et congés dans la vie professionnelles. Par exemple, nous savons que des célèbres philosophes ainsi...
tracking img