L'enfer c'est les autres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2405 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’enfer c’est les Autres
Vrai ou faux?

I) … dans le contexte

L’enfer c’est les Autres est la fameuse morale de la pièce Huis – clos, écrite par le grande dramaturge Jean Paul Sartre. Clairement énoncée à la fin de l’oeuvre, elle représente une sorte de conclusion qui met en question les difficultés que les gens rencontrent dans les rapports avec l’autrui. En vérité, les troispersonnages de la pièce sont, à tour de rôle, l’enfer de l’autrui, devenant ainsi des inquisiteurs.
Garcin, Inès et Estelle sont les trois prisonniers dans cet Enfer, un enfer inhabituel présenté comme une chambre d’hôtel, mais qui n’est pas le lieu de la torture phisyque parce que l’idée de base dans la pièce est le jugement implacable de l'autrui, porté sur nous. Ainsi, on constate une tensionpermanente entre l’être et le paraȋtre car chacun de personnages porte un masque pour voiler leur essence: Garcin pretend être un pacifiste, un militant contre la guerre, Inès fait semblant d’être une personne très oneste et intelligente, et Estelle prentend d’être une sainte qui ne veut qu’aider les autres. Mais, en realité, les biographies des trois personnages seront devoilées petit à petitpar les autres; Garcin est un lache qui a été tué pour déserteur, Estelle est une narcissique et enfanticide, Inès représente la méchanceté.
Il y a un triangle de pouvoirs entre les personnages. Les trois, Inès, Garcin et Estelle, ont tous les trois besoin des autres. Garcin sera le premier à réaliser cela, en disant: «Aucun de nous ne peut se sauver seul; il faut que nous nous perdionsensemble ou que nous nous tirions d'affaires ensemble». Estelle est une femme très coquette qui a constamment besoin d'être vue par les autres. Lorsqu'elle se rend compte qu'il n'y a pas de miroir en cet enfer, sa seule ressource devient le regard des autres. Inès le comprend, et elle la taquine : «si je fermais les yeux, si je refusais de te regarder, que ferais-tu de toute cette beauté?». MaisEstelle a surtout besoin d'un homme, de quelqu'un qui puisse satisfaire son désir érotique. Elle essaie de convaincre Garcin de la vouloir : «Est-ce que tu me désires ? [...] C'est tout ce que je veux.».
Les vraies identités sont divulguées progressivement dans la pièce par l’intermédiaire de la parole et du regard. La parole est en fait l’accusateur, car la tension s’accumule pendant laconversation, tandis que le regard est le vrai enfer des personnages qui sont obligés de découvrir eux mêmes à travers du regards des autres. Et, vu le fait qu’ils sont condamnés à passer l’éternité ensemble, ils seront toujours les victimes des regard des autres. Donc, la parole et le regard sont les uniques instruments pour masquer l’être, mais, en même temps, ce sont les seuls qui peuvent devoiler leparaȋtre.
A la fois bourreaux et victimes, les trois personnages sont seulement des accusateurs et commentateurs passifs. Ils sont la somme de leurs actes passés et, maintenant, ils n’ont plus pouvoir de décision sur leur existence. Ils existent seulement grâce à l’autre qui ne fait qu’imposer son jugement. Ils sont à la fois dans le monde et hors du monde, vivants et morts même dans la vie,ils sont vus comme des objets par les autres, qui les caractérisent, les étiquettent en quelque sorte, alors qu'ils ne peuvent plus changer le sens de leur vie en ajoutant ou en y refaisant certains actes. Les trois personnages rafigurent le concept sartrien de l’être en soi, selon lequel, le personnage est extérieur à la conscience, concept qui désigne celui qui est sans liberté et qui donc nepeut plus exercer sa force d’agir sur sa vie ou sur les autres. Et c’est exactement ce qui arrive aux personnages de Huis – clos: Garcin, Estelle et Inès sont morts et en enfer. Et ils ne peuvent rien changer du fait qu’ils avaient été laches ou méchantes. Or « comme nous sommes vivants, j'ai voulu montrer par l'absurde l'importance chez nous de la liberté, c'est à dire l'importance de changer...
tracking img